Après plus de 30 heures de voyage, me voici enfin au cœur de la réserve où je vais travailler pendant 4 semaines, Kwantu. Située à une heure et demie de Port Elisabeth. Il est 18h30 quand j’arrive. Une certaine excitation s’empare de moi.  C’est la plus belle expérience sur le papier. Travailler dans une réserve, travailler avec des animaux et surtout découvrir comment ils vivent dans leur milieu naturel. C’est la première fois que je vais expérimenter ce genre de chose. Ça semble magique.

Les autres volontaires finissent de manger quand nous nous installons dans le réfectoire. Ils sont une vingtaine et ne semblent pas tellement francophones. Pas grave, j’ai l’habitude maintenant. C’est reparti pour un tour de présentation. « Bonjour, my name is Thomas, i’m French ». Une phrase que j’aurai utilisée, usée et abusée. Je m’installe dans le dortoir, on est loin des standards Tanzanien et Malgaches. Cela pourrait être apprécié après deux mois à expérimenter la vie locale des pays que j’ai traversés, mais j’éprouve comme un manque, pour faire court, ça n’a pas le goût de l’authentique Afrique que j’avais découvert avant. Un lodge 5 étoiles, c’est bien différent  de mon matelas en mousse et de mon sceau Tanzanien. Enfin, je ne plains pas.

Je ne dure pas très longtemps en cette première soirée. Je rejoins mon lit et m’endors pour la première fois au milieu de la réserve. Le lendemain matin, je me réveille et je me prépare à partir à la découverte des lieux. La responsable vient nous chercher et nous commençons le tour du propriétaire. Nous jetons un premier regard sur une colline surplombant les lieux, surprise, deux rhinos se baladent. Première fois que je vois ça, c’est annonciateur de bonnes choses. La matinée ne sera composée que des présentations et d’informations, la partie intéressante arrivera avec l’après-midi et le premier game drive.

Nous partons pour la première fois à bord d’une des rovers, direction la réserve. Nous sommes maintenant dans un endroit où l’homme n’est pas présent. Les lieux sont sous le contrôle des lions, des léopards, buffles, éléphants et autres rhinos. Le big 5 comme on les appelle. C’est la première fois que j’expérimente quelque chose comme ça, un safari. La possibilité de voir des animaux dans leur habitat naturel, pas de cages ni de grilles, juste la nature. C’est assez excitant. Nous commençons notre tour, après 5 minutes, au détour d’un bosquet, nous apercevons deux rhinos. Ils avancent tranquillement vers nous et décident d’élire domicile sous un arbre, pour avoir de l’ombre. Il y a une chose qui est différent sur ces rhinos. Leurs cornes ont disparus, victime d’un braconnage passé. Nous restons à les observer pendant près de 5 minutes, quelle quiétude en ces lieux, c’est vraiment appréciable et impressionnant.

www.visiterlafrique.com-Kwantu1_

Nous rencontrerons par la suite des troupes de zèbres, de gnous et d’antilopes.  Les animaux s’arrêtent à notre passage pour nous regarder avant de reprendre le cours de leurs activités, souvent partagées entre dormir et manger. Plus tard dans notre drive, notre ranger, Innocent, recevra un appel. Les lions ont été aperçus plus loin. Nous arrivons pour les voir. Une petite famille postée sous un arbre. Ma première vue des lions dans la réserve, incroyable. Nous sommes à deux mètres. Sacré regard que détiennent ces animaux. La famille comporte depuis peu un petit. Un lionceau âgé de trois semaines joue avec la moustache de sa mère. So cute, comme qui disent les anglais.

Durant ce game drive nous rencontrerons également un Boa Africain, un serpent de près de deux mètres qui peut tuer un Homme, le seul que je rencontrerai pendant mon expérience ici. Chance quand tu nous tiens. Nous terminons ce premier game drive, le premier d’une grande série. La journée s’achève, je suis très satisfait de ce que nous avons fait. Pressé de refaire un tour dans la réserve pour voir tout ce qu’elle détient.

Nous y retournerons dans cette réserve, nous apercevrons un troupeau d’éléphants et les suivrons quelques temps jusqu’à ce que le patriarche en ai marre et nous fasse face afin de nous repousser. Il ne plaisante pas et je peux dire qu’il est préférable de ne rien tenter et de gentiment reculer afin de les laisser tranquille.

Nous apercevrons également le quatrième animal du Big 5, le buffle. Un animal plutôt difficile à trouver. Près de 800 kilos de muscles, l’œil noir. L’animal le plus dangereux des 5 tant ai donné qu’il n’adresse aucun signe d’attaque. Il est plutôt du genre à dire : « je choisi la solution offensive ». Autant dire qu’il ne faut pas l’approcher de trop près.

Il est également possible de faire des drives le soir et le matin, avant le lever du soleil. Il y a plus de chances d’apercevoir des animaux pendant ces drives du fait de leur plus grande activité la nuit. Nous n’avons pas tellement aperçu pendant nos drives du matin, la chose appréciable est le lever du soleil sur la réserve. Les couleurs sont magnifiques et le soleil réveille l’ensemble des animaux. Nous pouvons alors les entendre lancer leurs premiers cris. Calme et en même temps somptueux, une sacrée symphonie.

Durant nos drives du soir, nous avons eu plus de chance. Nous pûmes apercevoir un hippopotame hors de l’eau, en train de manger. A notre approche, il commença alors à se diriger vers nous et aller à la rencontre de notre voiture. Quelle bête impressionnante. L’animal le plus dangereux d’Afrique. Notre ranger éteindra les phares avant la collision, l’hippo n’étant plus aveuglé détourne sa route pour s’étaler dans la marre. Beaucoup de bruit et peu de grasse, assez cool à voir.

 

Lors de notre seconde sortie, sous l’orage, nous remarquons que les animaux sont dans une excitation particulière, ils courent tous, ils semblent vouloir s’échapper d’un endroit. Signe d’une chose, les lions sont en chasse. Nous essayons alors de trouver où se déroule la petite fête. Nous arrivons trop tard, nous apercevons une lionne dans les hautes herbes, un corps devant elle. Un petit impala gît ici. Nous resterons près de 5 minutes à la regarder dévorer son festin, la pluie et l’orage rajoutant un certain cachet à la scène, magnifique.

 

Il est bien évident que les games drives ne sont pas nos uniques activités dans la réserve, nous sommes là pour travailler. Et cela, nous le faisons très souvent. Enfin, je l’écrirai dans un autre article.

Cette troisième étape en Afrique du Sud est très plaisante à vivre, être au cœur d’une réserve est comme un privilège. Entendre les éléphants, les lions et les hippos le soir est vraiment plaisant. Il est possible de voir chacun des animaux à chaque détour de bosquet, ce qui est naturellement bien différent de tous zoos et permet de vivre des choses uniques chaque jour. Peut-être qu’il me manque ce côté dépaysant que j’avais en Tanzanie et à Madagascar, ce côté où je côtoyais les locaux et partageais leur vie. Enfin, il serait clairement compliqué de se plaindre et de ne pas profiter de cette expérience unique. Alors, je ne le fais pas et je me délecte de ce que la réserve a à offrir.

 TIA. This Is Africa.

www.visiterlafrique.com-Kwantu_2

www.visiterlafrique.com_Kwantu_3

www.visiterlafrique.com_Kwantu_1