Malawi. Ce nom sonne comme une île abandonnée du Pacifique. Peu de gens connaissent ce pays du continent africain, ce que j’ai pu largement constater avant mon départ en évoquant ce pays que presque personne n’arrivait à situer sur la carte.

 

Il fait bon vivre au Malawi, qui a pris comme devise « The warm heart of Africa » (bon, le Rwanda aussi l’a repris). J’ai passé un peu plus d’une année dans ce petit pays d’Afrique, coincé entre la Tanzanie (qui lui dispute le lac Malawi, nommé en Tanzanie lac Nyassa), le Mozambique et la Zambie, avec qui ils partagent la même langue, le Chichewa). Sa situation géologique sur la grande vallée du Rift lui donne son paysage si particulier. Bien entendu, l’idée n’est pas ici de relater mille et une anecdotes sur cette période, mais plutôt de donner quelques idées de « spot », de lieux incontournables pour celles et ceux qui auront la chance de visiter le Malawi.

 

Quand on dit Malawi, on pense lac. Pas étonnant vu que le lac Malawi représente un tiers du pays ! Mais il y aussi d’impressionnantes montagnes – tout le pays est situé à 1000 mètres d’altitude, un peu comme l’Ethiopie ou le Lesotho-, montagnes qu’il ne faut pas négliger lorsque l’on est au Malawi – sauf si le voyage est consacré à la plage/farniente au bord du lac Malawi, ce qui peut aisément se concevoir vu la beauté des plages et la pureté de l’eau du lac.

 

A l’extrême sud du pays, le Mulanje est le point culminant avec 3001 mètres d’altitude, mais le plateau de Zomba vaut aussi le détour : grandes falaises vertes, cascades, vue imprenable sur toute la vallée…Il y a tellement de lieux à voir au Malawi que le choix n’est pas simple. Moi-même, je n’ai pu faire qu’un tiers du pays (pas le tiers du lac !). Je me contenterais donc de donner quelques conseils sur les lieux que j’ai eu la chance de faire.

 

Je travaillais à Thyolo, dans le sud du pays, à une trentaine de kilomètres de Blantyre, la capitale économique – la capitale politique étant Lilongwe, plus au nord. Thyolo est une petite ville de 50 000 habitants, au milieu des champs de thé (le pays est un des premiers exportateurs de thé au monde) et à une quarantaine de kilomètres du mont Mulanje, qui dessine un horizon magnifique sur tout le sud de Thyolo et qui crée même un micro climat. Thyolo est sur le trajet Blantyre-Mulanje que certains touristes empruntent. Peu de gens s’y arrêtent. Il est vrai que Thyolo n’offre pas beaucoup de choses à faire ou à voir pour le voyageur pressé. Toutefois, si l’on s’y arrête, et en plus d’un passage sur le nouveau marché, il faut faire une journée de balade dans les champs de thé vallonnés. Il est possible de rentrer dans les « tea estate », grandes entreprises souvent aux mains des européens qui produisent le thé et qui embauchent des milliers de travailleurs. L’une des plus belles se situe juste à la sortie de Thyolo. Indication géographique : rentrer dans le centre de Thyolo, longer l’hôpital puis, juste avant la prison, prendre la piste à droite. Après moins d’un kilomètre, il y a un « tea estate » : il suffit de saluer les gardiens puis l’on peut marcher quelques heures au milieu de ces immenses champs de thé.

De retour, il y a même la possibilité de manger du poulet grillé au bar « If not why not » (le bien nommé !) et de faire un billard (le meilleur de la ville). Tout autour de Thyolo, il y a d’innombrables villages (Thekerany, Mikolowe, Konjeni…), sachant que la région de Thyolo a une forte densité de population.
L’avantage de Thyolo, c’est sa situation géographique : près de Blantyre, près du Mulanje, et pas trop loin du lac Malawi.

Le lac Malawi, parlons-en : des plages de sable fin, une eau transparente, une des plus grandes diversités de poissons d’eau douce dans le monde, troisième plus grands lac d’Afrique (après Victoria et Tanganyika) et des plus profonds du monde, rien que ça !  Je conseille fortement de passer au moins une semaine sur les bords du lac, pour s’imprégner totalement de cet endroit magique.

 

Au départ de Blantyre, il faut 4 à 5 heures de route défoncée pour rejoindre Monckey bay, minuscule port le plus au sud du lac Malawi et qui abrite la marine militaire du Malawi (ils possèdent un bateau, et il faut voir le bateau pour comprendre que la marine n’a pas intérêt à s’engager dans une bataille navale). En discutant avec des pécheurs locaux, j’ai compris pourquoi il y avait cette base : le conflit avec l’encombrant voisin tanzanien, notamment à propos de la frontière sur le lac Malawi, toujours plus ou moins mal définie et sujette à des joutes verbales entre les deux pays depuis plusieurs décennies. Les Malawites le savent, ils ne font pas le poids face à la Tanzanie, qui a déjà pourtant pour elle une bonne partie du lac Victoria, du lac Tanganyika et, cerise sur le gâteau, le Kilimandjaro ! Pourtant les Malawites tiennent bon, notamment parce qu’ils sont soutenus par tous les gouvernements occidentaux, qui ont de nombreuses représentations au Malawi – beaucoup même pour un si petit pays, mais c’est un autre débat (j’y étais moi-même avec une ONG médicale belge). Une chose est sûre, lorsque vous parlez du lac avec des malawites, ils vous diront tous que c’est leur lac.

 

Monckey bay n’est pas forcément le meilleur endroit pour se baigner, mais il y a une petite auberge sans eau ni électricité et une plage proclamée « privée ». Une nuit sur la plage, à contempler les étoiles, puis le café-du-matin les pieds dans l’eau, en entendant des hippopotames et en observant les centaines d’espèce d’oiseaux.

 

Visiter l'Afrique - photo 2Malawi - Tony Diopodov
C’est au Cap Maclear qu’il faut se rendre ensuite, pour profiter des immenses plages et de la quiétude des villages de pêcheurs et du parc national (Otter Point, où l’eau est claire comme de l’eau de source, avec des poissons multicolores en prime !). Canoë sur le lac pour visiter une de ces iles inhabitées qui sont nombreuses autour de Cap MacClear ? Poisson grillé puis sieste sur la plage ? A vous de choisir. Je m’y suis rendu plusieurs fois avec un enthousiasme grandissant. Indubitablement un des « spots » incontournables du Malawi!

 

Visiter l'Afrique - photo 3 Malawi - Tony Diopodov

Visiter l'Afrique - photo 4 Malawi - Tony Diopodov

Il y a d’autres lieux sur les bords du lac qui valent aussi le détour : Nhkotakota, Carongia à l’extrême nord, et les iles de Likoma et Chizumulu, qui sont pourtant dans la petite partie mozambicaine du lac Malawi. Toutes les rives du lac sont magnifiques, alternant plages et falaises, le tout avec une végétation dense.

 

Maintenant direction les montagnes. Commençons par un des plateaux les plus célèbres du pays, le plateau de Zomba, du nom de la ville qui est à ses pieds et qui fut l’ancienne capitale du Malawi. La vue sur toute la vallée est imprenable.

Visiter l'Afrique - photo 5 Malawi - Tony Diopodov
Zomba est facilement accessible depuis Blantyre, en transport en commun ou autre. Il y a des auberges au pied du plateau (dont une italienne qui vaut vraiment le détour) : une nuit sur place permet de faire l’ascension, le lendemain matin, du plateau (non sportif s’abstenir). Une route goudronnée mène au sommet, au bord de laquelle de nombreux vendeurs de fruits et légumes travaillent.

 

Un hôtel de luxe a été construit sur un des sommets du plateau de Zomba et, même si il offre une belle vue, il ne vaut pas les chutes d’eau Williams ou les deux superbes points de vue que sont Emperor Hailé Sélassié – d’où est prise la photo ci dessus, sur laquelle on peut aussi apercevoir en haut à gauche la fameuse montagne du Mulanje) et Queen Elisabeth (véhicule conseillé pour s’y rendre). Le plateau de Zomba fait cependant face à un grave problème écologique, celui de la déforestation massive : à certains endroits du plateau, la vue est désolante. Sur la route du retour, et avec un peu de chance, on peut même apercevoir des singes sauter de branches en branches au-dessus du vide – 1500 mètres au bas mot.

Visiter l'Afrique - photo 6 Malawi - Tony Diopodov
Un autre spot incontournable pour la montagne : Mulanje, surnommée par les habitants « l’ile dans le ciel » . Située dans le sud du Malawi, à 1h30 de Blantyre.

Visiter l'Afrique - photo 7 Malawi - Tony Diopodov
On aperçoit d’ailleurs cet immense bloc de granite depuis Blantyre. Des treks sont organisés (il faut s’inscrire auparavant à l’office des forêts de Likhubula) et de nombreux guides locaux ne manqueront pas de venir vous voir dès l’entrée dans le parc, parfois même dans la ville de Mulanje. De retour du Mulanje, un arrêt dans la ville de Mulanje peut s’avérer être une bonne option, surtout si l’on veut profiter d’une baignade à la vue imprenable .

Visiter l'Afrique - photo 8 Malawi - Tony Diopodov
Il y a encore d’autres spots à présenter car si le Malawi est un « petit » pays, la diversité de ces paysages est grande.
The Warm Heart of Africa porte bien son nom !

Tony Diopodov