En avril dernier, j’ai pris quelques jours pour aller me ressourcer auprès de ma famille à Douala, au Cameroun. Cela faisait 3 ans que je n’étais pas revenue au pays. Ce voyage était différent car ma vision d’un séjour chez moi a beaucoup évolué avec le temps. Je dois avouer que les plateformes telles que Visiter L’Afrique et plusieurs blogueurs & influenceurs restés au pays ont énormément contribué à cette nouvelle vision, notamment grâce à leurs publications sur les réseaux sociaux.

 

Ma nouvelle philosophie de vie également adoptée au Sénégal où j’ai vécu pendant 10 ans a également changé ma façon de voir le quotidien. En somme, j’avais donc une certaine soif de découvertes, de rencontrer les créatifs sur place mais quelques contraintes se présentaient à moi : je devais continuer de travailler à distance et mon séjour était assez court.

 

Si jamais vous êtes dans ce cas, que vous devez jongler entre obligations familiales, professionnelles et envie de découvertes, mon expérience vous sera peut être utile. Voici les points qui m’ont permis de regrouper toutes ces activités :

Au Moulin de France

Au Moulin de France

  • Essayer de travailler hors de la maison du lieu familial de son hôtel autant que possible pour découvrir d’autres lieux. J’ai donc pu me poser et découvrir des café-restaurants avec une connexion wifi impeccable et une carte intéressante.

www.visiterlafrique douala cameroun ancien-palais-de-la-famille-bell-douala

 

  • Faire coïncider ses retrouvailles ou rencontres avec une nouvelle découverte. Dans mon cas j’ai pu voir l’accrochage des photos du photographe Siaka Soppo Traoré le jour de l’ouverture de l’espace Jokkolabs à Bonanjo et y donner rendez-vous à un vieil ami devenu entrepreneur et fondateur de Kiro’o Games. Autre exemple, j’ai pu rencontrer une partie de la team The Blog Contest dont j’ai fais partie au début en déjeunant au restaurant The White House restaurant spécialisé dans les buffets.
www-visiterlafrique-com-douala-cameroun-olivier-madiba

Avec Olivier Madiba, fondateur de Kiroo Games

www.visiterlafrique.com douala cameroun jokkolabs-douala

  • Se servir des réseaux sociaux pour être informée des événements ou prendre contact avec des personnes qu’on aimerait rencontrer. A cet effet Instagram et twitter étaient mes meilleurs alliés. Il existe également la plateforme Doualaout qui répertorie tous les événements de la ville de Douala. Mes 2 rencontres marquantes grâce aux réseaux sociaux ont été celles des jeunes photographes de la communauté.
www.visiterlafrique.com douala cameroun au-cafe-de-france

Au cafe de France

  • Igerscameroun durant un instameet annoncé sur Instagram, et celle de la bédéiste Joelle Ebonguè pour récupérer le 2e tome de sa Bande dessinée Ebène Duta, après l’avoir contacté sur facebook.
www.viisterlafrique.com douala cameroun selfie-avec-la-bedeiste-joelle-ebongue

selfie avec la bedeiste joelle ebongue

 

www.visiterlafrique.com douala cameroun les-photographes-le-jour-de-linstameet

Instameet douala

Instameet Douala

Instameet Douala

 

  • Pour le reste, le hasard permet aussi de belles rencontres, si on n’hésite pas à prendre les devants. Entrain de faire la queue dans une société de télécommunication de la place, j’ai cru apercevoir une gourou du cheveu afro naturel. Pionnière dans ce domaine au Cameroun, j’ai suivi ses aventures sur les réseaux sociaux depuis ses débuts. Après quelques doutes, je l’ai abordé et je peux confirmer c’est une personne aussi charmante en réel que sur internet.
www.visiterlafrique.com douala cameroun rencontre-avec-elise-nyemb-des-bidouilles-dune-nappy

rencontre avec elise nyemb (des bidouilles d’une nappy)

En définitive, en faisant le bilan de votre court séjour, essayer de déculpabiliser sur ce qui n’a pas pu être fait, les lieux qu’on ne pas pu visiter, les personnes qu’on a pas pu voir. Garder en mémoire ces moments parfois planifiés ou dûs au hasard et les chérir le temps qu’une autre occasion de voyage se représente.