Les chutes de la Métché sont situées à 5 kilomètres à l’ouest de l’aéroport de Bafoussam (au nord-ouest de la ville), non loin du carrefour des embranchements Dschang et Bamenda. Elles se trouvent dans l’Arrondissement de Penka-Michel, sur le cours de la rivière Metchié-Choumi.

 

Durant la période coloniale,  l’armée française réprimait la lutte menée par les maquisards de l’Union des populations du Cameroun (Upc) en les précipitant au bas des chutes. La hauteur, la puissance des eaux et l’impact de la chute sur les rochers ne donnaient aucune chance de survie aux victimes, et leurs corps étaient entrainés par les eaux. De cette façon, le colon n’était pas embarrassé par des corps gênants. Cette extermination par précipitation dura jusqu’au jour où un brave combattant, Fossi Jacob, décida de ne pas mourir comme un lâche, sans se battre. Au moment d’être précipité dans le fond, il s’agrippa sur à son bourreau blanc et l’entraina dans la chute. C’est ainsi qu’il sauva ses camarades qui attendaient leur tour, et mit fin au massacre.

 

Aujourd’hui, ce lieu comme d’autres chutes sont devenues des lieux de culte traditionnel où les gens viennent se retrouver, faire des offrandes ou dans certains retirer le mauvais sort. Dans mon cas, je suis uniquement venir découvrir la beauté de cet endroit.