Comme chaque année, je vais au Cameroun passer les fêtes de fin d’année. C’est l’occasion de passer du temps avec ma famille, mon père, mes frères et soeurs ou encore ma petite nièce. Bien que le temps me soit compté, je prends toujours le temps d’aller découvrir un endroit que je ne connais pas. Cette fois-ci, je suis allée visiter le campement éco touristique Oveng Lodge que j’avais découvert sur le compte instagram de Visiterlafrique il y a bientôt un an.

www.visiterlafrique.com-OVENG-LODGE 2

Oveng-Lodge c’est quoi ?

C’est un lodge écolo au coeur de la forêt équatoriale, deuxième forêt au monde après l’Amazonie. Il est situé à 30 km de Mbalmayo, à Nkolmetet, un petit village à environ 1h30 de Yaoundé. Si vous recherchez le calme, le ressourcement c’est l’endroit idéal. Oveng Lodge, ce sont 6 bungalows sur pilotis bien repartis, chacun est dans son “coin”. On ne se sent pas envahi par le voisin. En discutant avec Hélène Duran, la propriétaire (franco-camerounaise), sur la construction de ce lieu, elle m’a expliqué son envie de faire du tourisme local, social et solidaire. A sa création (et jusqu’à présent) l’objectif était d’endiguer l’exode rural, créer des emplois dans le village et la région de NkolMetet afin de faire revivre cet endroit.

 

Hélène Duran est en charge des activités proposées par le lieu, telles que : visite de la cacaoyère, fabrication du vin de palme, pêche, randonnée en forêt, balade en pirogue, sanctuaire de gorilles… Elle les renouvelle assez souvent en fonction de la demande et du temps. Elle connait bien ce village, qui est celui de sa grand-mère. C’est lors de l’enterrement de celle-ci en 2011, qu’elle a eu un coup de coeur pour le lieu et a décidé de créer ce lieu d’exception.  A titre personnel, je n’ai pas fait ses activités car j’étais trop concentrée à écouter les histoires du petite frère de la propriétaire, accessoirement l’homme fort du lieu : Kiki. C’est lui mon coup de cœur. Au-delà de la beauté du lieu, j’ai adoré discuté avec cet homme au parcours incroyable. Comment vous expliquer qui est ce Monsieur sans trop en dire? Il serait idéal d’aller voir de vous même.

www.visiterlafrique.com-OVENG-LODGE 8

C’est en allant prendre mon petit déjeuner que je me suis retrouvée avec Kiki dans le restaurant du campement éco touristique Oveng Lodge. Kiki est la personne qui s’occupe du lieu, le gérant. Il s’assure que notre séjour soit le plus impeccable possible. Il répond aux questions et s’adapte aux besoins de tous. Si j’avais eu la connexion internet sur mon téléphone, je n’aurai pas pris le temps de le regarder et d’entamer la conversation. Et oui et oui à Oveng Lodge, laissez vos téléphones, il n’y a pas de réseau. Pour passer un coup de fil, il faut se diriger vers l’entrée du campement qui est très grand. (Update : la propriétaire du lieu m’a signalé à la publication de ce récit que maintenant, au lodge, on avait accès à internet grâce leur nouveau partenaire : Ringo.)

 

Revenons à mon hôte, Kiki, cet homme qui n’a pas plus de 40 ans est doté d’un savoir incroyable. Après avoir vécu dans les plus grandes villes du Cameroun dont Yaoundé durant environ 9 ans, il a décidé de rentrer vivre à Nkolmetet, le village de sa mère, où se situe Oveng Lodge. J’ai été surprise car il est si rare de voir les jeunes Camerounais rentrer au village. Il m’a expliqué qu’il voulait apprendre la tradition, rencontrer les anciens et transmettre son apprentissage à ses enfants. Il a d’abord vécu seul au village durant deux ans, en laissant sa femme et ses enfants “s’épanouir en ville”. C’est ce qu’il pensait jusqu’au jour où ses enfants ont souhaité le rejoindre malgré ses allers-retours entre Yaoundé et le village. Il ne me l’a pas dit mais j’ai eu l’impression qu’il craignait qu’en vivant au village, ses enfants n’aient pas autant de chance pour réussir dans la société camerounaise, pas qu’ils soient moins intelligents mais le système éducatif par exemple, l’ouverture d’esprit. Il m’a dit que deux heures par semaine, ses enfants pouvaient librement aller sur internet grâce à une clé 3G Nextell (unique opérateur qui fonctionne dans les environs) pour découvrir le monde.

J’ai trouvé cette initiative brillante. C’est l’exemple même que l’on peut trouver une équilibre entre son ancrage traditionnel et le monde d’aujourd’hui, l’ultra-connectivité souvent lié à la modernité.

 

J’ai adoré parler de la tradition et surtout d’initiations. Je me suis rendue compte que d’une ethnie à une autres les choses changent. Je ne me souviens plus mais Kiki est du centre (ewondo ou beti), moi je suis Bassa de ma mère et Bamiléké de mon père. Dans nos cultures, l’initiation a pour but de susciter chez une personne des qualités qui feront de lui un membre important de la communauté. Nous avons tellement mystifié notre culture et que lorsque l’on parle d’initiation, bon nombre de Camerounais penseront que cela est de la sorcellerie hors non. En tout cas, en discutant avec Kiki, j’ai compris beaucoup de choses. Un initié doit développer la curiosité, la patience, l’endurance, la discrétion, la maîtrise de soi et l’intelligence. Ces facultés ne sont pas données à tout le monde, cela passe par un enseignement ou la transmission de connaissance par la culture de la patience, une mise en garde contre les forces de la nature.

 

Ma chambre :
Bon revenons, au campement éco touristique Oveng Lodge. La chambre était comme je l’avais imaginée en me renseignant sur internet mais j’ai tout de même été surprise par les toilettes sèches. C’était une première, j’étais assez étonnée, perturbée mais bon je m’y suis très vite habituée. Je crois que le prix de la nuit tournait aux alentours de 30 000 – 50 000 FCFA (en hausse saison), tout dépend du bungalow que vous choisissez : rustique ou confort.

En image ICI

 

Le repas :
C’est Kiki et sa femme qui cuisinent et comme on dit chez nous au Cameroun, “ça a le goût” et c’est très copieux. J’avais invité un ami de Douala à venir découvrir le lieu durant mon séjour à Oveng Lodge, il est venu passer une nuit et a adoré et comme moi, il a pris plaisir à converser avec Kiki.

 

Comment s’y rendre ?

Oveng Lodge, à 50 mn de l’aéroport international de Yaoundé Nsimalen – 1h30mn de la capitale Yaoundé. À Nkol Metet, sur la N9, direction Sangmelima.
Bp 261 Mbalmayo – Cameroun.

Personnellement, je venais de Douala, j’ai pris un bus Douala-Yaoundé et je suis arrivée à la gare de Mvan (Yaoundé), j’ai pris un taxi pour la somme de 35 000 FCFA pour me rendre sur les lieux. C’est le même taxi que j’ai pris au retour, je vous le conseille, il s’appelle Engoulou et son numéro est le 650 22 64 02.

 

PS : Nouveauté pour ce mois d’avril et ceci jusqu’en mai, Hélène Duran lance l’expérience bien-être Oveng Lodge, ressourcement garantie. Plus d’informations ICI

www.visiterlafrique.com-OVENG-LODGE 7www.visiterlafrique.com-OVENG-LODGE 5www.visiterlafrique.com-OVENG-LODGE 3 www.visiterlafrique.com-OVENG-LODGE 6www.visiterlafrique.com-OVENG-LODGE 10www.visiterlafrique.com-OVENG-LODGE 9www.visiterlafrique.com-OVENG-LODGE 1

Bon séjour au Cameroun.

Infos pratiques du lieu : cliquez au dessus