En tant que jeunes métropolitains Africains, nos emplois, nos moyens de divertissements ainsi que nos cercles sociaux se trouvent souvent dans les villes dans lesquelles nous vivons. Il est donc facile de se perdre dans le cycle maison, boulot, divertissement, le tout, dans une même ville. Je suis moi-même victime de ce cycle étant donné que, d’une part, mon lieu de travail se trouve à quelques 5 minutes de ma résidence et que, d’autre part, les restaurants, lieux culturels ou tout autre lieu de divertissement que je fréquente ne se trouvent jamais à plus de 15 mn de chez moi.

 

Il est important d’explorer le pays dans lequel on vit afin d’expérimenter un changement d’environnement bénéfique pour le cerveau, l’esprit et l’âme. C’est dans cet esprit que fut organisée la retraite de trois jours des bureaux du fond des Nations Unies pour la population (UNFPA) en RDC, dans la réserve de Zongo située dans la province du Bas-Congo.

 

Zongo est un petit coin de paradis juste à coté du fleuve Congo entouré par la magnifique verdure caractéristique des zones tropicales. Nous avons logé et effectué nos réunions dans un hôtel portant le nom de la réserve : nous étions placés dans d’adorables bungalows qui donnaient sur la rivière dont le cours infernal nous berce après les longues journées de réunions. Loin du bruit constant de la ville, la réserve est entourée d’une silencieuse apesanteur bercée par les piaillements d’oiseaux tropicaux (piaillements pour le moins incongrus mais charmants), les grésillements d’insectes et le son du courant de fleuve qui l’entoure. C’est un plaisir de se réveiller au son du fleuve et des oiseaux, et de prendre son petit déjeuner dans le petit restaurant donnant sur le jardin verdoyant situé en face de l’entrée l’hôtel.

www.visiterlafrique.com RDC fleuve congo (2)

Dans cette région de la RDC, les journées sont chaudes et humides, et sont propices à des pique-niques à l’ombre. Des petites cases placées dans le jardin, tandis que les soirées et les matinées sont fraîches, et propices à des feux de camps à la belle étoile ou encore des promenades dans la jardin où l’on peut observer de jolis ornements de fleurs et d’arbres qui ont été plantés avec amour. En effet, la beauté de ce jardin ne peut être qu’attribuée aux mains expertes de la propriétaire de Zongo qui, pendant des décennies, a construit et fait de la réserve un endroit merveilleux et accueillant.

www.visiterlafrique.com Congo Reserve zongo fleuve congo (2)

www.visiterlafrique.com Congo Reserve zongo fleuve congo (1)

Pour les visiteurs qui désirent une petite aventure, il est très conseillé de visiter les chutes de Zongo, qui se trouvent à quelques centaines de mètres de la réserve. Le voyage jusqu’à la chute est assez périlleux – à cet avis, je conseille à tout ceux qui désirent s’y aventurer de porter des bonnes chaussures de marche ainsi que des habits confortables – , mais le résultat en vaut la peine. Et bien sûr, en tant que bonne voyageuse, j’avais oublié d’emporter des chaussures de marche et me retrouvais donc à escalader des rochers recouverts de mousse glissante en sandalettes. Après avoir traverser la petite forêt et les rochers avec l’aide de deux de mes collègues et avoir failli perdre quelques dents sur les pentes les plus raides, on arrivait enfin en face à face avec l’une des chutes les plus impressionnantes et les plus belles que je n’ai jamais vu.

www.visiterlafrique.com rdc chutes fleuve congo

www.visiterlafrique.com RDC TRAVERSEE RESERVE ZONGO (2) www.visiterlafrique.com RDC TRAVERSEE RESERVE ZONGO

Il est aussi possible de monter sur une plateforme assez proche de la chute et d’y expérimenter une « douche naturelle », créée par des jets d’eaux venants de la chute. Les guides nous ont expliqué que d’après la croyance locale, crier dans la chute attire les jets d’eaux propulsés par la chute : il est donc fréquent d’y voir des personnes enthousiastes à l’idée d’être témoin de ce phénomène mystique hurler le nom d’être chers suivis de « … je t’aime », « … je ne t’aime pas » ou même « … tu es moche ».

www.visiterlafrique.com RDC fleuve congo plateforme (1) www.visiterlafrique.com RDC fleuve congo plateforme (2)

Le retour à l’hôtel fut aussi périlleux que l’aller cependant je revenais dans le jardin mouillée (par la douche naturelle) mais triomphante : non seulement, je ne m’étais pas humiliée en m’étalant malgré mon attirail inapproprié pour la traversée mais je ramenais aussi de merveilleux souvenirs que j’avais pu capturer dans mon appareil photo.

 

www.visiterlafrique.com RDC fleuve congo (1)

Notre retraite de bureau se termina par un très grand feu de camp, une tradition pour les visiteurs de la réserve. Des chaises sont placés autour, des boissons sont servies et l’ambiance créée par de la rumba congolaise. Cette belle ambiance dans laquelle les membres les plus seniors de notre bureau ont dansé clôtura cette inoubliable retraite.