Une fois de plus, Kinshasa était animée par l’un des festivals les plus attendus de l’année : le festival des grillades. Les affiches du festival étaient placardés dans toute la ville avec la promotion de disponibilité de grillades venant de tout le continent africain ainsi que la présence de plusieurs artistes connus, notamment Chidinma, Bill Clinton (pas le président mais l’artiste), Fabregas, etc.

 

www.visiterlafrique.com kinshasa grillades food (7) rdc

 

Durant les quelques jours précédant l’événement, je pouvais déjà sentir la fébrilité dans l’air entre les essais musicaux dans le parking du grand hôtel (ou se passait l’événement), la mise en place de la scène et nous, kinois, qui salivions à la simple idée de la quantité de nourriture (et surtout de viande !) qui nous attendait. Et enfin, le jour-J, samedi le 25 juin, arriva. L’odeur des barbecues se répandait déjà dans la ville durant la matinée.

À midi, le festival avait commencé. Par une chaude journée typique de la saison sèche de Kinshasa, il a été normal de ne pas voir beaucoup de personnes aux grillades. La plupart des personnes attendaient plutôt la fraîcheur du soir afin de se rendre à l’événement.

 

Ce jour là, mes amies et moi ne mangions pas (ou très peu) de la journée. Nous devions garder de l’espace pour le festival. Enfin, nous nous y rendîmes vers 20h. Le festival était bondé. Des personnes de tous âges s’y retrouvaient : familles, amoureux, amis etc. Après avoir acheté le billet d’entrée, nous devions acheter des petits carnets qui nous permettraient d’acheter de la nourriture. Et de la nourriture, il y en avait en cascade. Des stands étaient dressés tout autour d’ensembles de tables et de chaises pour les spectateurs du spectacle musical: on pouvaient y voir toutes sortes de viandes, de la chèvre, en passant par le mouton et en allant jusqu’au porc. Des cuisiniers de toutes nationalités, certains professionnels mais, pour la plupart, amateurs, s’affairaient dans la cuisson de la viande et la préparation de condiment pour les centaines de participants. Il y avait aussi des stands de boissons sur lesquels on pouvait commander des « sucrés » (comme nous appelons les boissons gazeuses ici) ou encore, la fameuse et presque religieuse Tembo (bière congolaise idolâtrée par l’ensemble de la population).

www.visiterlafrique.com kinshasa grillades food (12) rdc

Après avoir empilé une bonne demi-douzaine de plats chacun, mes amis et moi nous installions sur une des tables afin de profiter du spectacle. Je n’ai pas pu assister à la prestation de Chidinma mais j’assistais à celle de Fabregas et de Bill Clinton qui nous fit bouger au rythme entraînant et infernale de la rumba  générique congolaise.

J’eu aussi l’opportunité de faire la connaissance, durant le festival, de l’une des teneuses d’un stand qui vendait de délicieuses langoustes aussi grandes que mon avant-bras. Elle s’appelle Sylvie Mukendi et était venue partager ses talents de cuisinière pour la deuxième année de suite au Festival. Elle s’y rend avec sa belle sœur et son fils et apporte avec elles de belles langoustes fraîches venant tout droit de Mouanda, une petite localité côtière au sud-ouest de la RDC.

www.visiterlafrique.com kinshasa grillades food (11) rdc

Le festival battit de son plein jusqu’à minuit avant de reprendre le lendemain et de s’achever le nuit du 26 à minuit. La bonne nourriture ainsi que la bonne ambiance permettront sûrement de remplir le parking du Grand Hôtel l’année prochaine pour la troisième édition du festival. J’ai déjà hâte d’y être, Miam !

www.visiterlafrique.com kinshasa grillades food (10) rdc

www.visiterlafrique.com kinshasa grillades food (9) rdc www.visiterlafrique.com kinshasa grillades food (14) rdc