Il est dix fois plus salé que l’eau de mer et ce qui paraît être du sable blanc n’est en fait que du sel :  il s’agit du lac assal ! Il est le poumon blanc de l’industrie de Djibouti. Depuis des années les communautés Afar et Issa s’occupent de la récolte du sel à la main et l’emmènent jusqu’en Ethiopie.

C’est le point le plus bas du continent africain (à 155m sous le niveau de la mer) et le passage obligé de tout séjour à Djibouti. Lonely Planet l’a classé parmi les destinations à absolument découvrir en 2018.

Ce qui fait la beauté du lac, ce sont les cristaux d’une blancheur presqu’ immaculée dispersés autour du lac et le bleu turquoise de l’eau. Aux alentours, il y a plusieurs volcans dont l’Ardoukoba et la baie du Goubet-al-Kharab, entourée de grandes falaises. Et cerise sur le gâteau, la mer communique par une petite passerelle surnommée le « gouffre des démons ».

Ah, au fait au lac assal, il peut faire jusqu’à 50°, donc soyez prêts !