Bien que le Rwanda soit essentiellement un pays de campagnes mais aussi de collines, d’où son surnom de « Pays des 1000 collines », 5 villes sont, à mon sens, des lieux de visite incontournables.

La première impression que j’ai eue de la capitale Kigali, entourée de plusieurs collines et située à 1500 mètres d’altitude, est celle d’une ville d’une propreté irréprochable ! Cette propreté est la résultante d’une sensibilisation, dès le plus jeune âge, de la population, à l’écologie (les sacs en plastique y sont bannis) conjuguée aux travaux hebdomadaires de l’Umuganda, ces travaux d’intérêt général auxquels doivent participer tous les derniers samedis du mois tous les rwandais.

Par ailleurs, et en dépit des nombreux bombardements qu’elle a subis et les combats acharnés qui s’y sont déroulés, rien ne permet, aujourd’hui, à l’exception du bâtiment du CND, siège du Parlement Rwandais, d’imaginer le champ de ruines qu’à été Kigali au sortir du génocide. En effet, elle est désormais une ville moderne, en plein chantier, avec ses constructions multiples de grands complexes, de nouveaux hôtels de luxe, superbes restaurants, bars et lounges et ses larges avenues ombragées. Pour autant, elle n’en oublie pas son identité africaine.

Kigali, ville également de l’ambiance avec tous ses bars et boîtes de nuits d’où s’échappent autant de musique r’n’b que de musique africaine, avec une prédilection pour la musique congolaise, l’azonto ghanéen, le coupé décalé ivoirien et le kwaito sud africain ! Kigali, ville du souvenir où se tiennent chaque année, au mois d’avril, les commémorations officielles du génocide dont nous parlerons plus loin. Puis j’ai poursuivi mon voyage à Butare, la 2ème ville du pays, située à un peu plus de 100 kms de Kigali, laquelle est considérée comme étant la capitale intellectuelle et culturelle du pays.

Si l’université nationale de la ville en a assuré la notoriété, les touristes s’y arrêtent désormais pour visiter le superbe musée national du Rwanda, à l’architecture originale et inauguré en 1989, qui retrace de façon exhaustive l’histoire du pays depuis l’époque précoloniale.
Visiterlafrique.com - RWANDA - Ivy Dohounon 5

Ce musée figure d’ailleurs sur les billets de 1000 francs rwandais.

Pour ne rien gâcher, s’y produit régulièrement une troupe de danse qui permet de découvrir les danses de la vache et celle des Intore, danseurs-guerriers hérités de l’époque de la royauté tutsie. La halte suivante fut Nyanza, située à quelques encablures de la ville de Butare, laquelle fut la capitale royale de la monarchie tutsie jusqu’à la Révolution de 1959.

J’ai été littéralement éblouie par la reconstitution et l’aménagement réussis des huttes de la résidence royale.

Visiterlafrique.com - RWANDA - Ivy Dohounon 17

Visiterlafrique.com - RWANDA - Ivy Dohounon 7

La visite des appartements privés du mwami Mutara III, 1er roi à avoir embrassé la religion catholique, dans la maison annexe construite « en dur » par les autorités belges pour ce dernier, n’était pas mal non plus.

Mais à mon sens, le clou de la visite à Nyanza demeure la découverte dans l’enclos, situé derrière le palais royal, des vaches royales Inyambo, symboles ultimes de beauté. Ces dernières, reconnaissables à leurs grandes cornes en forme de lyre, sont élevées uniquement pour leur beauté et non pas pour tirer profit de leur lait et ou de leur viande. On peut lire tout un symbole dans la perpétuation de cet élevage au vu de la richesse qu’a toujours représentée, pour les éleveurs tutsis, la possession des vaches.

D’ailleurs, dire à une jeune fille qu’elle a des yeux de génisse est considéré comme un compliment de grande valeur. Je vous laisse apprécier 🙂 Les tueurs l’avaient d’ailleurs bien compris puisque durant le génocide ils ont non seulement massacrés les hommes mais également volé ou tué leurs vaches, dont ils faisaient des brochettes.

Visiterlafrique.com - RWANDA - Ivy Dohounon 15

Les deux dernières villes, Kibuye et Gisenyi, où j’ai posé mes valises sont situées au bord du lac Kivu, qui sépare le Rwanda de la République démocratique du Congo.

Ces villes sont les lieux de villégiature préférés des Rwandais. Beaucoup y ont d’ailleurs construit des résidences secondaires cossues, souvent ultra sécurisées. La route qui longe le lac pour parvenir à Kibuye, depuis la forêt de Nyungwe, vaut à elle seule le détour, malgré les quelques nids de poule par endroits. Le paysage qui s’offre alors aux yeux du touriste ébahi est la vision du lac kivu coincé entre montagnes et forêts !

Située à l’ouest du pays, Kibuye, théâtre d’importants massacres pendant le génocide, est désormais une ville paisible où l’on se rend pour se détendre au bord du lac ou pour y faire des excursions, généralement sur l’Ile Napoléon, habitée par des chauves-souris, ou celle d’Idjwi au Congo voisin.

Toutefois, l’excursion qui a retenu mon attention, me permettait de faire le trajet Kibuye – Gisenyi sur l’eau au lieu de reprendre la route. Bien m’en a pris car les deux heures de trajet sur l’immensité du lac Kivu ont été un véritable enchantement !

Visiterlafrique.com - RWANDA - Ivy Dohounon 9

outre, cette traversée lacustre a aussi le mérite de s’arrêter à environ 7 km de Gisenyi là où se trouvent les sources chaudes de Nyamyumba que des enfants s’empressent de vous faire découvrir !
Douillets s’abstenir !

Gisenyi est, quant à elle, une station balnéaire vivante, proche de Goma, située à la frontière de la République Démocratique du Congo, fière de ses plages de sable fin.

Mais Gisenyi est également la ville où se mêlent les commerçantes venues du Congo voisin pour y faire des emplettes en tout genre (produits maraîchers, lapins, vêtements et j’en passe) qu’elles revendront dans leur pays.
La ville où, dès l’aube, sortent des églises des chants religieux sur fond de musique congolaise. Celle également du siège de la Bralirwa où sont brassées les fameuses bières Mutzig et Primus consommées dans tout le pays.

Rien ne permet ne peut nous faire imaginer que cette région du Nord Ouest du Pays a été victime des incursions des interahamwes à partir du Congo après la fin du génocide.

Après avoir découvert ces 5 villes, il me tenait à cœur, par devoir de mémoire, de voir les lieux du génocide. Je vous en parlerai la semaine prochaine dans un nouvel article, en attendant découvrez mes articles sur le Rwanda : ICI.

Visiterlafrique.com - RWANDA - Ivy Dohounon 1

Visiterlafrique.com - RWANDA - Ivy Dohounon 2

Ivy DohounonJournal d’ un pigeon voyageur