Je vous invite à découvrir mes spots favoris si à l’occasion vous séjournez à Kigali.

L’incontournable Hôtel des Mille Collines n’est pas un mythe. S’il est aujourd’hui dépassé, en terme de confort, notamment par le Serena ou les hôtels de la Chaine Gorillas, il demeure un hôtel où l’on se sent bien.
P1040918

C’est  donc avec beaucoup d’émotion que j’ai pénétré dans cet hôtel, représenté dans le film Hôtel Rwanda, où tant de tutsis ont eu la vie sauve durant le génocide après y avoir trouvé refuge.

Episode moins connu mais qui vaut la peine d’être cité, celui du capitaine sénégalais Mbaye Diagne, un des deux soldats de la Minuar basés aux Mille Collines, qui a contribué au sauvetage de  centaines de persécutés, avant d’être finalement tué fin mai 1994 par un éclat d’obus. Il a notamment sauvé les enfants de la 1ere ministre hutue modérée, Agathe Uwulingiyimana,  assassinée,  dès le 7 avril 1994, avec les 10 soldats belges qui assuraient sa sécurité par des éléments de la garde présidentielle, car elle était favorable à l’application des accords d’Arusha 1993.

La piscine de l’hôtel et le bar y attenant sont très agréables. On revoit bien la description qui en a été faite dans le livre «  Un Dimanche à la piscine de Kigali » de Gil Courtemanche. Deux fois par semaine, il en était ainsi lors de mon passage à Kigali début août 2013, sont organisées des happy hours aux accents jazzy où les kigaliens se rencontrent autour d’une primus.

La cuisine des Mille Colline est bonne avec une mention toute particulière, parait t’il,  pour les brochettes de poulet, que je n’ai malheureusement pas eu la chance de gouter.

C’est sans doute la rançon du succès !

Une mention spéciale pour les buffets du déjeuner de Chez John, une institution à Kigali, pour qui veut découvrir la gastronomie rwandaise.
P1040906

Pour une somme modique, l’équivalent de 5 euros, il est possible de déjeuner à volonté et de découvrir quelques spécialités locales telles que les samoussas, emprunts à la gastronomie asiatique,  l’igisafria, un plat à base de poulet et de bananes plantains, les brochettes de chèvre grillée, les délicieux sambazas , petits poissons frits du lac kivu, du manioc  ainsi que des délicieuses frites de patate douce ou de pomme de terre, héritage colonial belge oblige,  les mizuzu, bananes plantains mures frites  connues sous le nom d’alloco en Afrique de l’ouest ainsi que de delicieux fruits tropicaux pour finir le repas sur une note sucrée.

J’ai même été étonné d’y rencontrer Christophe Hondelatte !

Chez Robert, un autre joli restaurant avec ses fontaines, est également une autre institution située juste en face desMille Collines, dont le déjeuner vous laissera un souvenir ému !

P1050003

 

Grace à un ami, j’ai pu aussi découvrir un charmant hôtel/restaurant, le Sélect, lové dans le joli écrin de verdure d’une maison individuelle située sur les hauteurs de Kigali. On y sert une très bonne cuisine occidentale à dominante française.

Pour le gouter, le Shokola Lite café, dans le même bâtiment que la très belle librairie Ikirezi, est un petit havre de paix. Mention spéciale pour sa bibliothèque avec des livres  recouverts de wax !

P1050007

Bon séjour à Kigali.

Ivy Dohounon, Journal d’ un pigeon voyageur