Arrivés à Mahé sous un soleil radieux, j’ai posé mes bagages au Bliss Hôtel dans le quartier de Glacis, hôtel familial avec une vue imprenable sur une petite plage privée.

 

 

Pour la petite histoire, Mahé est la plus grande ile de l’archipel des Seychelles et c’est donc naturellement sur celle-ci que vit 90% de la population seychelloise, concentrée principalement au Nord, près de Victoria la capitale et sur les terres plates en bordure de mer. Après avoir essuyé quelques averses, très courtes et peu violentes contrairement à ce dont on a l’habitude dans les pays tropicaux, nous nous sommes dirigés vers la plage de Beau Vallon l’une des plus célèbres.

www.visiterlafrique.com seychelles mahe praslin (1)

 

Une fois sur place, je me rend compte que celle-ci fait honneur à sa réputation, d’une beauté rare elle longe toute la côte et, est bordée par les montagnes. Bien que très populaire, en ce début du mois de Juin la plage est presque vide, seuls quelques locaux s’y sont aventurés. Un vrai plaisir. Nous profitons de cette escapade, pour nous arrêter à Kaz Kreol Restaurant & Beach Club, petit restaurant globalement local, pieds dans le sable, afin d’y déguster un filet de poisson grillé à la sauce aux fruits de la passion accompagné de riz.

 

Nous comprenons dès ce premier repas, que les mets sucré-salé, notamment avec des sauces au fruit de la passion ou à la mangue sont très appréciés. Nous sommes en revanche tout de suite frappées par les prix très élevés… On nous expliquera plus tard que « manger dehors » au Seychelles n’est pas commun sauf dans le cadre de très grande célébration et ce peu importe le prix des restaurants : aux Seychelles on mange chez soi et en famille. Le reste du temps, nous mangeons principalement au Banyan Tree, site éblouissant sous tous les points, et abordable.

 

Dès le lendemain, nous allons visiter Victoria, un dimanche… Bien sûr tout est fermé. Les chants des fidèles de l’église donnent un peu de vie à la plus petite capitale du monde mais les rues restent désertes. Nous faisons, du coup, assez vite le tour de la ville (temple hindou, Clock Tower, Cathédrale …) et retournons à notre hôtel.

www.visiterlafrique.com seychelles mahe praslin (3)

Nous poursuivons notre périple en prenant le ferry direction Praslin. 45 minutes de traversée en pleine mer pendant lesquelles je recommande de s’installer en plein air sur le toit (et non dans les cabines climatisés –attention billets différents-) afin de profiter au maximum des îles et de la folle verdure qu’elles nous offrent.

 

A Praslin, nous avons séjourné dans les suites Black Parot de l’hôtel Coco de Mer. Celles-ci donnent une vue imprenable sur l’Océan Indien. Le principal avantage de voyager début Juin, avouons-le, est l’impression d’être quasi seul.

 

Les plages de Praslin étant réputées comme légendaire, nous nous dirigeons tout de suite vers Anse Lazio, au Nord de l’ile afin de profiter de ces baies idylliques… Un conseil, n’hésites pas à te munir de masques et tubas pour faire du snorkelling et profiter des fonds marins épatants !

 

www.visiterlafrique.com seychelles mahe praslin (2)

Un conseil, si vous passez par Praslin, rendez-vous à la réserve naturelle de la Vallée de Mai ! Avec ou sans guide, n’hésitez pas à vous perdre dans ces chemins agréables et très praticables. Enfin, pour notre dernier arrêt, nous avons pris le ferry pour l’ile de la Digue, qui est sans aucun doute mon coup de cœur du voyage. Un court trajet maritime (15 min en ferry depuis Praslin) nous permet de rejoindre ce petit paradis. La douceur de la vie locale, entourée de palmiers une végétation tropicale et des plages splendides sur cette ile que le temps semble avoir épargné.

 

A peine après avoir accosté, Derek, un jeune digwa nous aborde pour nous vanter les beautés de son ile. Ici, le contact est simple et facile. Nous louons des vélos. En effet, la Digue est l’ile aux vélos, mise à part quelques voitures ainsi que des charrettes à bœuf : tout se fait à vélo.

 

A Mahe et à Praslin, on conduit à gauche mais apparemment les mêmes règles ne s’appliquent pas ici… A gauche, à droite, au centre tout est acceptable ici et ce désordre est parfaitement orchestré. Nous posons nos valises au Lodge Hôtel et nous enfourchons directement nos vélos direction l’exploration de l’ile.

www.visiterlafrique.com seychelles mahe praslin (5)

A tous les coins de rue des makis, où la population vibre au rythme de la sega… Direction le jardin de l’union. Nous en profitons pour faire un coucou aux tortues, visiter le jardin botanique pour ENFIN atterrir au PARADIS : Anse Source d’Argent. Plusieurs petites criques à découvrir en passant par la mer, une eau transparente qui permet de côtoyer les coraux et les divers poissons les pieds à peine posés dans l’eau… Petit bémol lorsque nous nous rendons sur cette plage, un seul restaurant est accessible à l’intérieur de l’Union Estate (une fois l’entrée payé on peut aller et venir pendant toute la journée au sein de la réserve, mais nous trouvons quand même plus pratique de manger dans la réserve) : nous déjeunons alors, un peu malgré nous, au Lanbousier. Et quelle bonne surprise : cette paillote simple, les pieds dans le sable offre des plats locaux très corrects et des assiettes généreuses les pieds dans le sable ! Personnellement, je vous conseillerai le curry d’agneau.

 

 

Dès le lendemain, nous ré enfourchons nos vélos pour nous rendre à Anse Coco. Ce qui est fou sur cette ile de la Digue, c’est qu’on est toujours émerveillé par les paysages. Petit paradis sur terre dans lequel nous sommes seuls. Nous allons manger chez Gala Take Away, une petite bicoque, toujours rempli, où on ne peut pas manger sur place mais où les plats sont délicieux. La cuisine est délicieuse et vraiment peu coûteuse. Boudins noirs, chips de banane plantin, smootie de fruits frais, ici c’est 100% local. En revanche, si j’ai un conseil à vous donner c’est de vous y rendre tôt, car les seychellois mangent très tôt et si vous arrivez un peu tard (vers 20h) il n’y reste plus grand chose ! Nous nous rendons vite compte qu’il est plus facile de trouver des restaurants sympas à la Digue, on fait vite le tour est le tout reste franchement plus abordable et plus affable que sur les autres iles.

www.visiterlafrique.com seychelles mahe praslin (4)

Et pour partager avec vous une de nos dernières petites pépites ce serait le Fruita Cabana Bar. C’est donc un bar, un pas un restaurant, les pieds dans l’eau, balançoire, musique, tout y est. Le propriétaire Sean, est juste adorable, il sert des cocktails de fruits frais à tomber par terre ! Vraiment ça vaut le détour. Après ces jours inoubliables sur l’ile de la Digue que nous ne voulons pas quitter, nous retournons à Mahé (où nous devons prendre notre avion retour).

 

Nous avons passé notre dernière nuit du côté d’Eden Island à l’hotel Eden Blue. Eden Island est une marina résidentielle située au large des côtes de Mahe. Appartements de luxe, villas privé, super yatchs, une zone commerciale, des aires de jeux, un aquarium : bref vous l’aurez compris c’est le grand luxe. Un parfait entre deux avant le retour à la vie parisienne, où si vous aimez la luxure. Nous profitons de nos derniers instants à Mahe pour nous rendre au point de vue la Misère : nous y découvrons des points de vue spectaculaires et traversons des forêts majestueuses. Ce sera notre denier arrêt avant de reprendre l’avion pour Paris.