D’Addis Abeba à Harare, en passant par Dire Dawa, cette série de photographies reflète la vision de mon premier voyage en Afrique. Il est difficile d’en parler sans tomber dans les clichés, sans parler de terres de contrastes et de disparités. On y verra les foules de demandeurs d’emploi d’Harat Kilo, les ruelles pavées de la vieille ville d’Harare, les chantiers de Kazanchis. Si on regarde distraitement, on peut y voir l’image rassurante d’une Ethiopie hors du temps, à l’image du continent dont elle héberge l’union politique. Si on regarde un peu plus longtemps, on pourra y voir un pays et une ville en pleine mutation, où la jeunesse dorée se prélasse dans les bars de Debre Zeyit.

 


 

Textes et Photos de :
Arnaud Paillard

Le site du photographe