On ne cesse de le clamer ici, l’Afrique est riche, diverse et pleine de surprises. On compte une centaine de sites africains inscrits Patrimoine mondial de l’Unesco. Cette inscription est gage d’une visibilité internationale. Allons à la découverte des sites de la Tanzanie qui compte sept sites inscrits au patrimoine mondial dont 3 culturels, 3 naturels et un dernier mixte.

Les sites culturels
 
1. Stone Town: La ville de pierre de Zanzibar

C’est en 2000 que Stone Town se voit inscrit au patrimoine mondial de l’Unesco. La vieille ville historique se nomme « Mji Mkongwe » en swahili, plus connue son nom de Stone Town, la « ville de pierre », pour ses maisons bâties en pierre de corail. Stone Town c’est 3 km2 construit sans aucune planification, il s’agit d’un étroit labyrinthe de ruelles enclavées dans une myriade de plus de 2 500 maisons à plusieurs étages, dont la plupart datent du XIXe siècle. Ce qui fait le charme et caractérise les maisons de la ville ce sont les vieilles portes en bois sculpté des maisons.
La ville de pierre de Zanzibar constitue un excellent exemple des villes marchandes côtières swahilies d’Afrique de l’Est. En effet, elle a su conserver une atmosphère et un paysage urbain quasiment intact avec cette fusion d’éléments disparates issus des cultures africaines, arabes, indiennes et européennes.
à voir à Stone Town : les deux palais devenus musées qui bordent le front de mer. Celui de Beit al-Ajaib, la « Maison des merveilles », est voué aux cultures swahili et zanzibari. Celui de Beit al-Sahel est dédié à la famille royale. Un passage par le Vieux Fort, reconverti en centre culturel et salle de spectacles vous fera vibrer.Porte de bois typique de la ville by beccacantparkBeit el-Sahel by Melanie Bateman

2. Ruines de Kilwa Kisiwani et de Songo Mnar

Kilwa Kisiwani et Songo sont deux îles voisines qui se trouvent à environ 300 km au sud de Dar es-Salaam. Sur ces îles, subsistent les vestiges de deux villes portuaires, Kilwa Kisiwani et Songo Mnara. C’étaient deux villes commerçantes swahilies qui tiraient leur prospérité du contrôle du commerce maritime dans l’océan indien avec l’Arabie, l’Inde et la Chine.
Les îles de Kilwa Kisiwani et de Songo Mnara apportent un témoignage exceptionnel sur l’expansion de la culture côtière swahilie, l’islamisation de l’Afrique de l’Est et le commerce maritime qui a prospéré dans l’océan Indien de la période médiévale aux temps modernes.
Pour sa particularité architecturale, la Grande Mosquée de Kiowa Kisiwani, est la plus ancienne mosquée qui subsiste sur la côte d’Afrique de l’Est. Sa coupole principale du XIIIe siècle était la plus grande d’Afrique de l’Est jusqu’au XIXe siècle.

the jetty at Kilwa Kisiwani Island by David StanleyGreat Mosque on Kilwa Kisiwani Island by David Stanley

3. Les sites d’art rupestre de Kondoa

Kondoa se situe dans la région de Dodoma en Tanzanie. Depuis 2006 on trouve le nom de la ville dans les registres du Patrimoine mondial de L’UNESCO pour ses divers sites d’art rupestre. Les peintures représentent des personnes, des animaux et des scènes de chasse. Ils s’étalent sur série de 200 grottes contenant des peintures sur six grandes périodes. Elles sont datées à au moins -40000 à -3000 ans. Les peintures de Kondoa sont parmi les premiers arts connus sur terre.

Kondoa By BlondeWatchmaker

Les sites naturels

4. Le parc national du Serengeti

Le parc national du Serengeti se situe au nord de la Tanzanie et s’étend sur un million et demi d’hectares de savanes. C’est le second parc animalier d’Afrique ; environ quatre millions d’animaux dont plus de 400 espèces d’oiseaux y sont présents. Il est surtout connu pour ses deux migrations annuelles où des millions de gnous, zèbres et gazelles suivis de leurs prédateurs offrent l’un des spectacles de la nature le plus époustouflant du monde.

Le parc national du Serengeti by Christiane Birr

5. Le Parc national du Kilimandjaro

Il s’agit d’un des premiers site tanzanien inscrit au Patrimoine mondial. Point culminant du parc est bien entendu le Kilimandjaro. Ce massif volcanique cumule une altitude de 5 895m dont la cime isolée est couverte de neiges éternelles. Le parc du Kilimandjaro de plus de 2700 m2 abrite de nombreux mammifères, dont beaucoup appartiennent à des espèces menacées.

Parc du Kilimandjaro by twiga269

6. La réserve de gibier de Selous

La réserve de gibier de Selous fait partie d’une des plus grandes zones protégées au monde elle bénéficie d’une superficie de 55 000 km2, et est inscrite sur la liste du patrimoine mondial de l’UNESCO depuis 1982. La réserve doit son nom à un chasseur, le capitaine Frederick Courtney Selous, officier anglais du début du xxe siècle. Très boisée, elle est traversée par la rivière Rufiji et ses affluents qui alimentent un grand nombre de lacs, et laissent derrière eux de nombreuses mares durant la saison sèche. La partie Nord est réservée aux safaris photos ; le sud pour les blocs de chasse des compagnies spécialisées. En juin 2014, la réserve est déclarée patrimoine mondial en péril par l’UNESCO en raison du braconnage incontrôlé qui sévit sur son territoire. Les sources d’eaux chaudes et les gorges Stieglers sont également à voir.
Reserve de Selous by George

Site mixte

7. La zone de conservation du Ngorongoro

La réserve de Ngorongoro s’étend sur de vastes étendues de prairies, de brousses et de forêts tout au nord de la Tanzanie. Établie en 1959 en tant que zone d’usage multiple des terres, la faune sauvage coexistent avec des pasteurs Massaï semi-nomades pratiquant l’élevage du bétail. Elle comprend le cratère du Ngorongoro, la plus grande caldeira du monde. Le bien revêt une importance mondiale pour la conservation de la biodiversité, du fait de la présence d’espèces menacées à l’échelle mondiale, de la densité de la faune sauvage qui y vit tout au long de l’année, et de la migration annuelle des gnous, zèbres, gazelles et autres espèces vers les plaines du nord.
L’aire de conservation du Ngorongoro constitue l’un des sites les plus visité du en Tanzanie. Des dizaines de milliers de visiteurs sont attirés par la faune sauvage, les paysages, la population ainsi que les sites archéologiques. En effet, le site de l’aire de conservation du Ngorongoro abrite plusieurs sites archéologiques dont quatre principaux : les gorges d’Olduvai, Laetoli, le lac Ndutu et l’abri sous roche de Nasera.

 

Jump dance at a Masai village (Ngorongoro Crater) by Colin J. McMechan

Retrouvez tous nos articles sur la Tanzanie.