J’ai exactement passé 30h à Ouaga mais « le 24h » sonnait beaucoup mieux une visite éclair sur les terres du grand Thomas Sankara, au pays des hommes intègres. Ouaga est une ville très discrète, et je n’ai pas pu bénéficier de recommandations de la part de mes amis qui y sont allés ou qui y ont vécu. Je m’y suis donc rendue en mode « aveugle » et je n’ai pas été déçue.

 

J’ai surnommé Ouaga « l’Amsterdam de l’Afrique de l’ouest » car on y voit des vélos partout. C’est en me rendant au grand marché que ce surnom m’est venu, après avoir vu l’immense parking à vélo comme on peut en croiser à Amsterdam.
Visiter-lAfrique-24hchronoouagaoulamsterdamdelafrique-Sisi-Adouni-3Malgré le fait qu’il n’y ait pas de passage cycliste comme en Hollande il y a une parfaite harmonie entre les différents usagers de la route, car oui les routes de Ouaga sont utilisées part tous types d’usagers. Nous avons bien sûr les automobilistes, mais la route est essentiellement dominée par les motocyclistes, les cyclistes et n’oublions pas les calèches.

Visiter-lAfrique-24hchronoouagaoulamsterdamdelafrique-Sisi-Adouni-2

Les calèches sont un mode de transport propre au pays situés autour du Sahel, même si l’on peut en croiser aussi dans le nord du Ghana et sûrement le nord des autres pays de la côte. Ce fut la première fois où j’ai pu en croiser et c’est assez déconcertant de se retrouver nez à nez avec un âne en pleine ville, étant une fille de la côte je trouve donc ça très « exotique ». Cela donne un côté rural à la ville, lorsque nous sommes arrivés à Ouaga je pensais que nous étions toujours dans une petite ville.

 

Mon premier constat fut le climat, en quittant Accra j’ai laissé un climat frais, saison des pluies oblige et je fut accueilli à Ouaga par une chaleur et un soleil de plomb. J’ai d’ailleurs frôlé l’insolation lors de ma balade en ville et j’ai aussi pris des couleurs dans ce délai très court.

 

Ouaga propose un certain nombre de monuments situés dans un rayon de 5km ce qui rend la visite très pratique.

Visiter-lAfrique-24hchronoouagaoulamsterdamdelafrique-Sisi-Adouni

La découverte de la ville commence donc avec le monument des martyrs/héros de la nation mais aussi surnommé le rond point de la Tour Eiffel par les ouagalais. Il est situé dans le joli quartier de Ouaga 2000, à quelques mètres de mon guests house. Celui-ci fut édifié par l’ancien président en 2002 en souvenir de la révolution de 1987. Il est possible de monter sur le toit pour bénéficier d’une vue panoramique sur toute la ville.

Visiter-lAfrique-24hchronoouagaoulamsterdamdelafrique-Sisi-Adouni6

Nous nous dirigeons maintenant vers une place que vous connaissez sûrement car ce fut le théâtre des révoltes populaires il y’ a un an. La place de la nation, là où les ouagalais aiment se réunir pour faire part de leur mécontentement au gouvernement.

Visiter-lAfrique-24hchronoouagaoulamsterdamdelafrique-Sisi-Adouni5

Revenons maintenant sur nos pas afin de nous rendre à la place des cinéastes, Ouaga se devait d’avoir un monument dédié au septième art car elle en est tout de même la capitale africaine (francophone) avec le FESPACO qu’elle organise tous les 2 ans. Et vous trouverez juste à côté la statue de l’illustre Sembène Ousmane pour ceux qui non pas encore découvert sa discographie je vous suggère d’aller vous la fournir au plus vite, c’est un véritable chef d’œuvre.

Visiter-lAfrique-24hchronoouagaoulamsterdamdelafrique-Sisi-Adouni4

J’espère vous avoir donné envie de découvrir cette charmante ville. Permettez moi de vous donner quelques conseils afin de préparer au mieux cette visite.

 

Parce que Ouaga est une ville unique et bien c’est l’une des villes où il est le plus difficile de se déplacer. J’ai eu la chance d’avoir un chauffeur à ma disposition mais je tiens à vous informer qu’il y’ a très peu de taxis et ils se limitent aux grandes artères donc si vous décidez d’y séjourner quelques jours les déplacements risquent d’être difficiles. C’est un problème que mon amie vivant à Ouaga m’avait expliqué et dont mes contacts sur place m’ont également fait part. C’est pour cela que vous verrez des jeunes adolescents conduire une moto car c’est le « petit » cadeau qu’ils reçoivent pour l’obtention du BEPC. Le besoin de taxis ou taxis motos ne se fait donc pas sentir et ceux qui ne peuvent s’offrir une moto se déplacent en vélo. D’où cet amour des ouagalais pour le deux roues.

 

Si vous vous rendez à Ouaga entre juin et août vous risquez d’expérimenter les tempêtes de sables qui se transforment en forts orages. Elles résultent sûrement des fortes chaleurs de la journée, car j’ai observé ce phénomènes lors de mes 2 soirées, si vous n’êtes pas véhiculés elles peuvent être vraiment paralysantes car il devient très difficile de se déplacer.

 

Alors, c’est pour quand Ouaga ?

 

Image de couverture © Rachel Carbonell