« Vo Vietnam » signifie art martial du Vitenam. L’école de Vo qui se développe au Burkina Faso est l’école Son Long Quyen Thuat ou littéralement « l’école du combat de la montagne du dragon » dont le fondateur est le maître Nguyen Duc Moc.

 

Julien Drabo est un passionné d’art martial. Son père l’a nommé Julien en souvenir de son lieutenant dans l’armée français lorsqu’il a servi en Indochine. Maître Drabo pense que c’est le parcours de son père qui l’a poussé à s’intéresser au Vietnam et en particulier au Vo. Un jour, il lit dans la revue Karaté Bushido un long article sur le maître Moc qui vit en France. Il décide de lui écrire souhaitant apprendre son art. Le maître l’accepte et Julien se rend à Paris où il suit un entraînement intensif. A son retour de Paris en 1990, il ouvre la première section dans le campus de l’Université de Ouagadougou.

 

Depuis, Julien a développé le style Son Long Quyen Thuat dans le pays, à Kaya, Kossimoro, Kangoussi, Orodara et une dizaine d’autres villes. Il y enseigne les gestes mais aussi l’éthique et les valeurs de cette discipline : altruisme, respect, loyauté, sagesse… L’équipe du Burkina organise de nombreux stages parfois en brousse, profitant de l’intérêt des démonstrations pour sensibiliser les spectateurs sur des sujets d’importance tels que l’excision…

 

Des cours pour les enfants nécessiteux sont aussi mis en place. Julien, qui est actuellement un expert international, a reçu la distinction de chevalier du mérite sportif au Burkina Faso pour le travail qu’il accomplit au quotidien et pour le rayonnement du Faso qu’il favorise dans le monde. C’est un homme simple et courageux qui vous sa vie à aider ses compatriotes grâce à la force de l’art martial.

Texte et photos : Mehdi « Xki » El Beji