Il est de loin mon auteur préféré…

 

Amadou Hampâté Bâ, né en 1900 ou 1901 à Bandiagara (Mali) et mort le 15 mai 1991 à Abidjan (Côte d’Ivoire), est un écrivain et ethnologue malien, défenseur de la tradition orale, notamment peule. Membre du Conseil exécutif de l’Unesco de 1962 à 1970, il y lance son appel, « En Afrique, quand un vieillard meurt, c’est une bibliothèque qui brûle », une formule devenue proverbiale. Cette fondation est le symbole d’un amour infini entre Amadou Hampâté Bâ et ses enfants dont sa fille Roukiatou Hampâté Bâ. C’est elle la gardienne des les manuscrits de son père. Lorsque vous échangez avec la fille du « vieillard-bibliothèque », vous comprenez très vite l’importance de garder ce patrimoine pour les futures générations. À la disparition du l’écrivain malien, il y avait de nombreux manuscrits non publiés dans une centaine de cartons. C’est pour cette raison que sa fille, Roukiatou, a décidé d’engager sa vie à préserver ce patrimoine.

visiterlafrique-Abidjan visiterlafrique-Abidjan

La fondation a ouvert le 9 janvier 2002. Roukiatou Hampâté Bâ m’a expliqué que son père rêvait de voir un espace où toutes les idéologies pourraient se retrouver autour l’essentiel et de valeurs fondamentales. Cet espace sauvegarde ce fond documentaire qu’Amadou Hampâté Bâ a laissé à l’Afrique, au Monde.

Ma citation préférée de l’auteur : « En Afrique traditionnelle, l’individu est inséparable de sa lignée, qui continue de vivre à travers lui et dont il n’est que le prolongement. C’est pourquoi, lorsqu’on veut honorer quelqu’un, on le salue en lançant plusieurs fois non pas son nom personnel (ce que l’on appellerait en Europe le prénom) mais le nom de son clan : « Bâ ! Bâ ! » ou « Diallo ! Diallo ! » ou « Cissé ! Cissé ! » car ce n’est pas un individu isolé que l’on salue, mais, à travers lui, toute la lignée de ses ancêtres. »

visiterlafrique-Abidjan

  • Adresse : 11, Rue des cannas, près de la Pharmacie Danga – Cocody – 08 BP 3543 Abidjan 08
  • Horaires : Ouvert de 9h à 12h et de 14h30 à 17h
  • La page Facebook : ICI 

visiterlafrique-Abidjanvisiterlafrique-Abidjan visiterlafrique-Abidjan visiterlafrique-Abidjan visiterlafrique-Abidjanvisiterlafrique-Abidjan visiterlafrique-Abidjan