Après une première édition couronnée d’un fort succès, l’un des évènements gastronomiques de la capitale ivoirienne s’est à nouveau déroulé les 30 et 31 janvier 2016 au Palais de la Culture d’Abidjan.
L’on serait tenté de se demander qui, en Côte d’Ivoire, n’a pas encore gouté au célèbre attiéké, ce met typique fait à base de farine de manioc, accompagné le plus souvent de poisson sous toutes ses formes. Difficile de trouver quelqu’un qui répondrait par la négative.

APT-1_72dpi_900px

L’ « Attiéké Poisson Tour » se veut l’espace désigné pour faire l’apologie d’un aliment de chez nous, consommé par toutes les classes sociales.
L’édition 2016 accueillait près d’une vingtaine de professionnels de l’attiéké-poisson venus proposer à des milliers de visiteurs le bonheur que procure ce duo.

 

Nous avons été gratifiés de la présence des enseignes les plus en vue de la place abidjanaise comme Chez Ambroise de Marcory, Chez Miss Zahui de la Riviera Palmeraie à Cocody, Chez Tantie Alice de Marcory ou encore Sole Plus de Treichville. Des enseignes issues des quatre coins de la capitale économique, réunies pendant deux jours en un même espace, pour le plus grand plaisir des festivaliers.

 

Vous comprenez que je ne pouvais vraiment pas rater ce rendez-vous!!

 

Au menu ce jour là, bien évidemment de l’attiéké, du poisson cuisiné de différentes façons(frit, braisé(sur le grill), piqué (grillé sur des piquets verticaux autour d’un feu), au four ou en soupe), mais aussi de l’alloco (banane plantain coupée en tranches puis frite), des ignames frites (tubercule tropical à chair blanche dont le goût se rapproche de celui de la patate douce), des pommes de terre frites et des pommes de terre sautées.

APT-5_72dpi_900pxJ’y suis allée avec des amies et nous avons toutes passé un très bon moment. Que ce soit pour les délicieux plats que nous avons commandées, ou pour la chaleureuse ambiance dont nous avons profité grâce aux nombreux jeux-concours des sponsors et annonceurs et aux shows d’artistes.

 

En  « bonnes mangeuses », nous avons voulu goûter à tout ce qui nous était proposé mais vous vous en doutez, la mission était bel et bien impossible. Nous avons quand même mis nos estomacs à rude épreuve avec notre commande : de l’attiéké, de l’alloco, du bar frit (poisson communément appelé  « sosso » en Côte d’Ivoire), du mâchoiron braisé et des brochettes de mérou. Tout ça bien sûr chez différents exposants, histoire de diversifier les saveurs.

APT-4_72dpi_900px
Nous nous sommes vraiment bien régalées et à sept (7), nous nous en sommes sorties avec une facture d’environ 30.000 fcfa hors boisson, soit un peu moins de 50 euros.

 

L’accès au festival était fixé à 2 000 fcfa (environ 3 euros) et l’accès au périmètre VIP à 10 000 fcfa (environ 15 euros).

 

Cet évènement a définitivement été l’occasion pour les amateurs d’ « atchêk-poiss » (comme on dit chez moi) comme moi, de se régaler seuls, en famille ou entre amis, dans une belle ambiance avec une large offre de senteurs et de saveurs préparée avec soin par nos spécialistes du jour.

APT-2_72dpi_900px
Une occasion rêvée pour ceux qui visitent Abidjan pendant cette période, de découvrir et de redécouvrir ce mets typiquement ivoirien et d’en repartir avec de très bons souvenirs.

 

Alors, à bientôt pour la 3ème édition ?