Vous êtes de passage à Abidjan pour affaires, vous avez mille rendez-vous et connaissez les joies des embouteillages donc vous savez que vous n’avez ni le temps de décompresser dans l’une des stations balnéaires, ni de découvrir les nouveaux restaurants ou boutiques tendances…

 

Alors, et si vous aviez le temps de vous cultiver en plein centre des affaires, dans le quartier du Plateau ? Peut-être même que vous pourriez découvrir une perle cachée d’une étoile montante de l’art africain !

Rotonde des arts / Khatidja Kassam

La Rotonde des Arts est un lieu unique créé à l’initiative de la Fondation Nour al Hayat, et du professeur Yacouba Konaté. Sa mission est simple : promouvoir l’art ivoirien contemporain, en plein cœur de la ville.

 

Souvent, à Abidjan, les galeries d’art et les musées ont commencé à fleurir dans des quartiers plus résidentiels. Mais l’immeuble qui abrite la Rotonde date des années 60 et a gardé son architecture (ronde) des origines, élaborée par l’architecte français Henri Chomette (1925-1995). On tourne à l’intérieur et on tourne autour du bâtiment. Et ça c’est génial !

La Rotonde des arts

La première exposition date de décembre 2008, en pleine crise politique, alors que le quartier du Plateau, à l’image du pays, est en état de choc. Pour redonner sa force de percussion sociale et culturelle au quartier, cette exposition de lancement a rassemblé des pointures de l’art africain : Ki Siriki du Burkina Faso, Ata Kwami du Ghana, Tola Wéwé du Nigeria, Sokey Edorth du Togo, James Houra et Jem’s Kokobi de Côte d’Ivoire.

Rotonde, expo Antone Tempé / Khatidja Kassam

Aujourd’hui, la Rotonde a déjà un côté historique. Elle a été une pionnière de la promotion de l’art contemporain à Abidjan. Avec en moyenne 8 expos par an, la Rotonde en est à 64 expositions à date. Elle promeut non seulement l’art africain, mais a aussi fait découvrir des artistes de talent indiens et vietnamiens.

La rotonde des arts

La Rotonde a également été à l’initiative du premier pavillon de l’histoire de la Côte d’Ivoire à la Biennale de Venise en 2014. Des dessins de Frédéric Bruly Bouabré, des sculptures de James Kokobi, des peintures de Tamsir Dia et des photographies de Franck Fanny y étaient exposées.

 

Que vous soyez visiteurs de passage en Côte d’Ivoire, abidjanais ou résidents expatriés, vous trouverez forcément un intérêt à vous promener dans ce bâtiment à l’architecture unique, que ce soit pour une promenade digestive ou pour une nouvelle acquisition.

Bon séjour à Abidjan.