J’en ai entendu parler par un proche et j’ai décidé d’aller y jeter un coup d’œil. Les souvenirs que j’ai des parcs d’attractions à Abidjan remontent à mon enfance, j’étais donc très impatiente de redécouvrir.

 

D’une pierre deux coups, je décide d’y emmener mon neveu de trois(3) ans. Je choisis donc un mercredi après-midi pour y aller, profitant du fait qu’il n’a pas cours.

 

Après avoir suivi les panneaux d’indication, nous arrivons à Paradisia, à la Riviera 5 M’Badon non loin du dispensaire de M’Badon. Je suis surprise de constater qu’il n’y a pas que des attractions pour les enfants, mais il y en a aussi pour les grands.

 

On se rend à la caisse pour prendre nos tickets.Paradisia-4_72dpi_900pxAlors, plusieurs formules nous sont proposées : le « pass rapido » à 3 000 fcfa (environ 5€) qui donne droit à l’entrée et à 3 tours de manège, le « pass malin » à 5 000 fcfa (environ 8€) qui donne droit à l’entrée, à 4 tours de manège , un sandwich et une boisson et le « pass paradis » à 8 000 fcfa (environ 12€) qui lui, donne droit à l’entrée, à 6 tours de manège, un déjeuner, un goûter et une boisson. Une fois les pass épuisés, chaque attraction est facturée à 1 000 fcfa, le même prix pour l’accès au parc pour les simples visiteurs.

 

J’opte donc pour deux (2) « pass malin » et un (1) ticket accompagnant pour la nounou de mon neveu qui n’a pas voulu faire de manège, une vraie peureuse celle là :-P.

 

Le parc est équipé des attractions suivantes : la grande roue, la tasse à thé, Bob l’éponge, les auto-tamponneuses, la soucoupe volante, le train d’époque, le taureau mécanique, le carousel, l’escalator, les monospaces (hélicoptère, voiture tournante, etc.) et des attractions gratuites (trampoline, châteaux gonflables).Paradisia-5_72dpi_900pxSur place, on trouve un restaurant et un stand de confiseries (crêpes, barbe à papa, pop corn, etc.). Ce qui se révèle bien utile vu l’énergie qu’on dépense dans ces jeux !

 

L’ambiance y est bien entretenue avec un MC et des personnages de bandes dessinées. Ce jour là justement, un tout-petit a eu le bonheur de profiter de cet espace pour l’organisation de son anniversaire. Je me rappelle avoir vu Mickey Mouse et Dora l’Exploratrice s’y inviter d’ailleurs. C’était la fête au parc!Paradisia-2_72dpi_900pxPour mon petit neveu, j’ai opté pour les monospaces. Il a adoré au point où j’ai du acheter des tickets supplémentaires pour qu’il continue d’y jouer. Il deviendra peut-être pilote quand il sera grand qui sait ?!

 

Quant à moi, je suis passée par la grande roue, j’ai pivoté dans les tasses à thé et me suis laissée virevolter dans la soucoupe volante. Si vous souhaitez découvrir des sensations fortes vous pourriez apprécier. Moi du coup, je ne me suis pas retenue !Paradisia-3_72dpi_900pxJe salue l’ouverture de ce parc d’attraction à Abidjan, surtout qu’il nous fait revivre des grands classiques des parcs d’attractions. J’ai grand espoir que nous aurons dans quelques mois ou même quelques années de nouvelles sensations, de nouveaux jeux pour le plus grand bonheur de tous les amateurs de la cité abidjanaise.

 

Paradisia, c’est définitivement l’occasion pour parents et amis de passer des moments fous et détendus à revisiter les plaisirs de l’enfance aux côtés des plus petits.
Allez ! Je termine ma barbe à papa !