La Côte d’Ivoire regroupe une variété de peuples et chacun de ses peuples possède une identité culturelle qui le caractérise. Au nord, au Sud, à l’Ouest, à l’Est sans oublier le centre, les valeurs, les traditions, les modes de vie, les goûts sont différents. Ce qui confère au pays une richesse extraordinaire. Dans le but de faire connaître et valoriser mon pays, et surtout en tant que « bonne mangeuse » j’aimerais mettre en valeur la diversité culinaire de la Côte d’Ivoire.

 

Aujourd’hui j’ai décidé de vous parler du placali. Le placali est préparé à partir de la pâte de manioc fermentée. Délayée dans de l’eau froide, elle est ensuite mise à cuire. Tout en tournant à l’aide d’une spatule en bois, on obtient une pâte souple qui est consommée et accompagnée de sauce graine*, kôpê*, djoumgblé* entre autres. Le placali se consommait à l’origine avant le départ pour les travaux champêtres. Il s’accompagnait de sauce faite à base d’huile de palme, qui constitue une source concentrée d’énergie et d’acides gras essentiels, nécessaires à la croissance et à la santé.

visiterlafrique.com placali abidjan (3)

A Abidjan, on mange le placali le matin, le midi et même le soir, c’est selon vos envies! Il peut se manger à la cuillère ou à la fourchette mais pour sentir le goût authentique de ce mets, il est préférable de le manger à la main. On retrouve le placali dans presque tous les menus des foyers en côte d’ivoire. Ce n’est certes pas un repas de roi, mais chacun y trouve satisfaction. En plus il est accessible à tous ! Selon les communes, les prix vont de 300fcfa (0.46 euros) environ, parfois moins à plus. D’ailleurs la popularité de ce mets a valu aux ivoiriens le « placali show festival » qui est un festival qui réunit les vendeuses de placali renommées de la capitale abidjanaise et pour certaines de l’intérieur du pays.

 

Le seul festival qui ouvre ses portes jusqu’à 4h30 du matin ! Pour coller au contexte historique, le festival se déroule dans les mêmes conditions. M. Effy Roméo, organisateur de ce festival, entend ainsi valoriser le patrimoine culturel ivoirien. «Les Américains ont leurs sandwichs, les Belges, leurs moules-frites, les Ivoiriens ont leur placali». Le Placali Show Festival 2013 qui a été la première édition de ce festival s’est tenu les 24 et 25 août 2013 à la place Inch’allah de Koumassi. Cet événement a changé de cadre et s’est vu accueillir par le Palais de la Culture, transformé pour l’occasion en un village pittoresque où toutes les ethnies, communautés et classes sociales se mélangent pour la deuxième édition. Les 16 et 17 août 2014, les Ivoiriens étaient rassemblés autour des valeurs de partage, de solidarité et de paix qui ont toujours caractérisé la vie au village et qui se perdent de plus en plus dans nos cités urbaines.

visiterlafrique.com placali abidjan (2)

 

Le Placali show festival acte 3, a eu lieu les samedi 29 et dimanche 30 août 2015 au jardin canal aux bois à Treichville (commune d’Abidjan) et ce fut encore de grands moments de partage et de retrouvailles en famille ou entre amis. Le ticket grand public était à 1000fcfa (environ 1.52 euros) sur place et sur réservation pour les VIP. Alors ça vous dit de partager un plékésh* avec moi au « Placali show festival 2016 » ??? Comme le dit le slogan de l’événement, « ça va chauffer dans les taliers* ».

visiterlafrique.com placali abidjan (1)

 

*Sauce graine : sauce faite à partir des noix de palme.
* kôpê : sauce gluante à base de gombos.
*Djoumgblé : il s’agit de gombo séché naturellement avec le temps puis pilé.
*Baoulé : peuple de Côte d’Ivoire, vivant essentiellement au centre du pays, près des villes de Bouaké et de Yamoussoukro
*Talié : assiette creuse faite en terre ou en bois servant à servir les repas
*Plékésh : placali en nouchi (argot ivoirien)