Cela faisait maintenant quelques années que nous désirions faire un tour sur les côtes de l’Afrique de l’Ouest. Ce qui a été chose faite en 2012, en commençant par celles de la Côte d’Ivoire.

 Monogaga est-il un Paradis Perdu? Le nom de ce village a été chanté par le talentueux artiste ivoirien Meiway, mais ce lieu reste encore très méconnu des destinations les plus prisées de la côte ivoirienne.

Monogaga est un village de pêcheurs (de générations en générations) situé en bordure d’océan. Au premier abord, il est très difficile de situer le village. En chemin entre Sassandra et San Pedro, un panneau publicitaire pour un hôtel nous indiqua sa localisation : « Monogaga, La Langouste d’Or ». À ce moment précis, j’ai ressenti un enthousiasme et une joie d’être si proche du but, comme un enfant devant des sucreries.

Puis on emprunta une route en terre sinueuse, qui nous a fait traverser plusieurs villages. Au début du parcours, cette route nous laissa un peu dubitatifs car elle était en montée et s’enfonçait dans la forêt. Rien ne nous indiquait que nous approchions de la côte, à part quelques agriculteurs rencontrés qui nous confirmaient que nous étions sur la bonne voie. 

Au bout de dix minutes de route, l’impatience montait de plus en plus alors que le circuit montagneux n’en finissait pas. Jusqu’au moment où nous sommes arrivés  à un certain point culminant, qui nous a permis d’apercevoir au loin la houle de l’océan, derrière la forêt tropicale. Et là, Eureka (comme on le dit)! Mon sourire revint avec l’espoir et ma crainte de manquer d’assez d’essence pour la suite du voyage, disparue.

En redescendant sur la rive, le reflet du soleil sur l’eau turquoise et les minis rouleaux d’écumes chauds sur nos pieds nous ont très rapidement fait oublier le long trajet que nous venions de parcourir. Baignée par une eau bleue claire et son sable chaud, cette baie est un éclatant site à visiter si vous êtes de passage sur la côte. 

Nous avons été « marqués » par la beauté et le charme des lieux. Le temps d’un après-midi, il est agréable de partager le quotidien des locaux. Les habitants se proposent d’aller pêcher des langoustes, écrevisses et gros crabes pour vous faire gouter leurs mets.

Frida Bike Olajuwo§n - VISITERLAFRIQUE.COM

Il est actuellement difficile de se loger pour une nuit à Monogaga en raison de la fermeture du seul hôtel du village. Toutefois, pour pallier cet absence les très accueillants habitants, acceptent de mettre à la disposition des voyageurs un petit cabanon face à la plage pour qu’ils puissent s’y installer pour quelques soirs. Pour les amateurs de nuit à la belle étoile, il est aussi possible de planter sa tante après autorisation, et de profiter des douces aménités que la nature propose.

Pour les autres, la route reprend à la recherche de nouveaux spots pour de nouvelles aventures. 

Frida Bike Olajuwon - VISITERLAFRIQUE.COM5 Frida Bike Olajuwon - VISITERLAFRIQUE.COM4 Frida Bike Olajuwon - VISITERLAFRIQUE.COM3 Frida Bike Olajuwon - VISITERLAFRIQUE.COM1

Aleksandra Sié