Djenné, « génie des eaux » en langue bozo, est une ville et une commune du Mali, située dans la région de Mopti à 574 kilomètres de Bamako. Djenné est à la charnière entre le monde nomade et le monde sédentaire. Elle est située à 130 km de Mopti, et à 500 km par voie fluviale de  Tombouctou. Djenné tire sa célébrité de la beauté de son architecture de terre. De type soudano-sahélien, les maisons présentent des façades Toucouleur et marocaines. Cette architecture traditionnelle reposait sur le Djenné Wéré (brique ancienne de forme ovale).

Que faire à Djenné?

Djenné possède un patrimoine culturel faisant d’elle l’une des villes les plus connues d’Afrique.

La Grande mosquée : Elle est le plus grand édifice du monde en terre Banco. Elle est considérée par de nombreux architectes comme la réalisation majeure du style architectural soudano-sahélien, tout en reflétant des influences islamiques. La mosquée est située dans la plaine alluviale du Bani, affluent du Niger. Un premier édifice fut construit en ce lieu au XIIIe siècle, mais la construction actuelle date des environs de 1907. Marquant le centre de l’agglomération de Djenné, c’est aussi l’un des symboles les plus remarquables de l’Afrique subsaharienne. Elle est inscrite depuis 1988 à la liste du patrimoine mondial de l’UNESCO.

La tombe de Tapama Djenepo : L’histoire de cette jeune fille bozo qui a été emmurée vivante lors de la fondation de la ville afin de lui assurer une plus grande prospérité, remonte à l’an 822 correspondant au deuxième siècle de l’hégire.

Le puits de Nana Wangara : Localisé dans la maison de la princesse, ce puits date de l’époque marocaine. Il était le baromètre du commerce fluvial marocain. Ayant pour gardienne Mami Wata le génie de l’eau, ce puits possède des pouvoirs thérapeutiques.

Le marché hebdomadaire du lundi.

Le musée de la Mission Culturelle : expositions sur l’architecture de terre de Djenné et sur l’histoire du site archéologique du Djenné-djeno.

L’Artisanat d’arts : comprend les objets en terre cuite, de la broderie, des bijoux, la vannerie.

 Visiterlafrique.com - Göran Höglund 3 Visiterlafrique.com - Göran Höglund 2

Infos pratiques :

Déplacement :

– Par route

Toutes les grandes compagnies de l’axe Bamako-Mopti desservent le carrefour de Djenné, où l’on peut rallier la ville sur une trentaine de kilomètre par taxis brousses avec une traversée de bac au niveau de Sanouna.

Distances entre Djenné et d’autres villes :

Djenné – San (140km) – Ségou (332km) – Bamako (567km)

Djenné – Sévaré (118km) – Bandiagara (181km) – Sangha (226km)

Djenné – Sévaré – Kona (180km) – Douentza (290km) – Tombouctou (828km)

Djenné – Carréfour (35km) – Somadougou (147km) – Bankass (227km) – Sangha (226km) – Koro (278km)

Djenné – Douentza (290km)- Hombori – Gao (687km)

– Par voie fluviale

Des pinasses touristiques permettent de rallier Djénne sur le fleuve Bani (90km à partir de Mopti). Pour toute information, s’adresser à l’association des Pinassiers Touristiques (face à l’hôtel Kanaga) et aux agences de voyage de Mopti

Santé

Un certificat international de vaccination contre la fièvre jaune est requis pour tous les passagers excepté les enfants de moins d’un an. Il convient aussi d’observer la prévention contre le paludisme (malaria).

Change

La monnaie nationale est le franc CFA (Communauté Financière Africaine), lié par parité à l’Euro : 1Euro = 655,957 F CFA.

Climat

Deux périodes touristiques sont favorables pour se rendre à Djenné

– Petite Saison de Juillet à Août

– Grande saison de Novembre à Mars

Les températures diurnes ne dépassent pas 30°et les nuits sont relativement fraîches.

Bonne Visite.

Visiterlafrique.com - Göran Höglund 4 Visiterlafrique.com - Göran Höglund

Visiterlafrique.com - Göran Höglund 5

Crédit photo : Göran Höglund