L’année dernière (allez en décembre 2018) Doro Saiz a pris les commandes de notre compte instagram pour faire vivre son premier voyage au Sénégal à notre communauté. Doro est un entrepreneur créatif béninois qui vit à Montréal. Il a une façon tellement vraie et bien à lui de raconter ses expériences et ses photos sont toujours d’une qualité comment dire « instagrammable ». Bref, nous avons adoré être en live avec lui pour (re)découvrir le Sénégal. Il répond à nos questions.

 

 

Pour ta première fois au Sénégal, comment avais-tu prévu de découvrir le pays?

Alors, pour ma première visite (qui, je savais, allait être courte), je me suis dis que je découvrirais le maximum de choses quitte à faire des activités  »clichées » : le Lac Rose, l’île de Gorée, Saint-Louis, le Monument de la renaissance, l’île de Ngor, Saly, les Almadies, Ziguinchor. Mais aussi manger le Thiep, le Dibi, les Mads et autres symboles de la Teranga. Alors j’ai décidé de prendre les jours un à un et de faire le maximum de choses.

PS: J’ai décidé d’éviter de séjourner dans une chaîne hôtelière pour être au contact d’un maximum de personnes et ressentir le pouls de la vie dakaroise.

 

Quels sont les trois sites touristiques qui t’ont le plus touché?

Le Monument de la renaissance pour la vision derrière l’idée, pour la grandeur aussi de l’exécution. C’est une oeuvre qui a été et encore décriée par un bon nombre de sénégalais mais elle est là pour rester et un jour elle fera la fierté du continent si ce n’est déjà le cas.

Le Lac Rose pour la curiosité qu’il suscite. C’est toujours intéressant de se retrouver dans un lieu qui a une identité forte unique,

– Mon gros coup de cœur: La Maison de Senghor. On en parle pas souvent, peut-être parce qu’elle est loin d’être représentative de ce qu’est le Sénégal authentique, elle est plutôt le symbole d’une époque et d’un état d’esprit qui fût celui de certains de nos prédécesseurs. L’âme de Senghor est omniprésente dans la maison et l’histoire de son couple et de sa famille est très marquante. La visite est dirigée par un homme qui l’a connu et côtoyé pendant presque 40 ans voir plus, ce qui rajoute un caractère sacré à tout ça. Mis à part ça c’est un bijou en terme de design, d’architecture, d’aménagement. Autant intérieur qu’extérieur. UN MUST Je suis obligé de rajouter l’île de Gorée. Comme bon nombre de sites mémoriels africains liés à l’esclavage, Gorée est empreinte de tristesse, de frustration et de mélancolie mais dans le même temps c’est une île magnifique où on a l’impression que le temps s’arrête parfois. J’y ai passé toute une journée et je ne voulais plus la quitter. Magique !

Ton mega coup de coeur du séjour?

Bon, pour ne pas revenir sur Senghor, je dirai la nourriture. Je suis obligé de souligner que j’ai très très bien mangé au Sénégal. La Téranga n’est pas un mythe, un temps soit peu qu’on tombe sur les bonnes personnes j’imagine. C’était mon cas !

Tes prochaines destinations africaines ?

J’aimerais enfin découvrir l’Afrique Centrale ! Prochain objectif très réalisable? Le Cameroun et le duo Rwanda/Burundi Rêve? La Mauritanie et Zanzibar ! En attendant, je suis sensé redécouvrir la Côte-d’Ivoire (près de 25 ans plus tard) très bientôt.

 

Découvrez bien d'autres inspirations de voyage au Senegal : ICI