Grande panafricaine, Hulo Guillabert est une sorte de Mama Africa, qui vit, respire et pense et aime LA CULTURE sous toutes ses formes. Informaticienne de profession, Grande voyageuse, et aujourd’hui directrice du Nubi-arts, restaurant africain et galerie d’art à Dakar et éditrice numérique de Diasporas noires, Hulo Guillabert nous parle de son Dakar.

 

Dakaroise depuis combien de temps?

Je suis dakaroise depuis le mois de mars 2014, mais je suis rentrée définitivement au Sénégal il y a 2 ans et demi. Avant Dakar, j’étais à Saint Louis au nord de Dakar et à M’Bour sur la petite côte.

 

Comment êtes vous arrivé à créer NUBI ARTS?

J’ai crée le Nubi-Arts pour allier plusieurs thèmes qui me tenaient a cœur: La culture en général et l’Art avec un grand A : la littérature, la peinture, la musique, (after-work acoustiques, librairie, tableaux, artisanat, etc…). Ensuite, la gastronomie africaine (Plats typiques sénégalais, africains, réunionnais, caribéens, etc…) et celle de la diaspora à travers le monde dans un lieu convivial et ouvert à tous (chambre d’hôtes). Et enfin, l’engagement citoyen et le débat d’idées au service de l’Afrique (Salle de conférence, diners débats, présentations de livres, etc…).

www-visiterlafrique-com-dakar-senegal-hulo-guilabert-4

La cour intérieure du Nubi Arts

Le restaurant du Nubi Arts

Le restaurant du Nubi Arts

Dakar en un mot c’est ?

Bouillonnant culturellement parlant. Il y a beaucoup de choses qui se passent dans le domaine culturel, notamment au niveau de la musique, avec le rap et le slam… Je suis toujours étonnée des projets qui naissent et de cette jeunesse qui bouge et se bouge.

La Galerie du Nubi arts: littérature, artisanat...

La Galerie du Nubi arts: littérature, artisanat…

Votre top 3 des plats à absolument goûter?

Ce que j’aime par-dessous tout c’est le Beuguej, ce n’est pas vraiment un plat, mais plutôt un accompagnement. C’est la sauce Bissap, à base des feuilles d’oseilles africaines avec du citron et des épices. Peu importe le plat qu’il accompagne je suis ravie.

Mais, si je dois parler de top 3, je place en tête de liste forcément le Thieboudienne (surtout celui fait à Saint Louis)… oui je sais on parle de Dakar, mais je suis originaire de Saint Louis donc c’est meilleur là-bas), rires. En deuxième position, il y a le Yassa, plat de poulet mariné au citron, grillé puis mijoté dans sa sauce oignons accompagné de riz. Dans un bon yassa on retrouve les saveurs du poulet braisé, il y a aussi du Yassa au poisson, avec la même recette.

En dernier, je dirai le Mboum Nébédaye, moins connu que les deux autres. On n’en mange pas tant que ça finalement, mais je l’ai mis en vedette dans mon restaurant. En fait c’est du couscous de mil avec une sauce s’apparentant à du Ndolé (plat camerounais), fait à base de feuilles de Moringa. Le moringa, est une plante qui a énormément de propriétés bénéfiques pour la santé. Maintenant on la trouve même en pharmacie en poudre comme complément alimentaire.

Le Thieboudienne

Le Thieboudienne

Se loger à Dakar? Quels sont les bons plans ?

Je pense qu’il faut vraiment découvrir Dakar en logeant chez l’habitant, donc il faut essayer les chambres d’hôtes, il y a en a pas mal, nous en avons d’ailleurs une au Nubi-Arts qui est quasiment tout le temps occupée… Je pense que c’est une belle manière de découvrir un pays, car on est conseillé et couvé par un vrai Dakarois qui se met en quatre durant tout le séjour pour faire découvrir sa ville et ses bons plans…

 

Les endroits emblématiques à découvrir?

Bien évidemment, l’île de Gorée, pour l’atmosphère qu’elle dégage de par son histoire… Gorée c’est un tout : la mer, les paysages sont magnifiques, c’est un bel ensemble à visiter. Ensuite, l’île de N’Gor pour ses magnifiques plages et ses petits restaurants qui vous servent carrément sous votre parasol…

Enfin, le monument de la renaissance. Bien qu’il ait été mis en place sur fond de polémique, je trouve dommage qu’il ne soit pas valorisé comme il le devrait. Je l’ai visité il y a à peine un mois, et je l’ai trouvé super. Il y a des expositions à l’intérieur sur toute l’histoire des noirs. C’est dommage que ce monument n’est pas plus d’audience auprès des sénégalais eux-mêmes, on peut le trouver de mauvais goût mais structurellement il est pas mal, avec une magnifique vue ,panoramique sur tout Dakar. Maintenant qu’il est là, je pense qu’il est de notre devoir de le faire vivre et rentabiliser les milliards investis et l’argent que l’État continue à mettre pour son entretien et son exploitation.

L'île de Gorée - la maison des esclaves

L’île de Gorée – la maison des esclaves

Gorée

Gorée

www-visiterlafrique-com-dakar-senegal-hulo-guilabert-5

Des activités qui sortent des sentiers battus à faire à Dakar?

Il y a des endroits assez typiques et qui sortent de l’ordinaire. C’est le cas de certaines plages qui ont un côté roots où on peut manger du poisson grillé sur la plage, telle que celle de « Yoff ». On est entouré de femmes qui font le poisson, on est au milieu de la population et on profite de la plage en même temps.

 

La meilleure plage de Dakar?

Je dirai, celle de N’Gor. Même quand j’étais en Europe à chaque fois que je rentrais, j’allais à N’Gor. On prend la pirogue depuis Dakar pour atteindre l’île. On n’est pas dans de grandes vagues, donc la baignade est sécurisée. Il y a un restaurant dans lequel j’aime aller, c’est « chez Seck » parce qu’il est tenu depuis des années par une personne aimable et chaleureuse, les plats sont délicieux et copieux, le thiof grillé est frais et succulent.

L'île de Ng'or

L’île de Ng’or

N'Gor

N’Gor

La journée type d’une dakaroise?

Je vais vous donner le programme typique d’une dakaroise qui a idéalement le temps . Quand j’avais le temps, le matin je faisais soit de la gymnastique ou j’allais me baigner dans les petites plages. Ensuite, départ pour le marché et il y a en a plein à Dakar, en particulier le marché de Sandaga et le marché Kermel . Pour le midi un bon petit plat forcément, suivi d’une petite sieste. Le soir je retrouve des amis pour aller boire un verre dans un bar lounge. Il y a énormément de lounge au centre ville de Dakar, aux Almadies. Le must c’est aussi aller prendre un verre devant le coucher du soleil à la piscine du Radisson. Féérique !!! Mais bon, ce programme n’est plus d’actualité, je suis trop occupée a présent…

 

Pourquoi Dakar et pas une autre ville ?

Parce que c’est la capitale du Sénégal. Quand je suis revenue de l’île de la Réunion où j’ai vécu pendant 8 ans, je voulais absolument vivre dans un endroit proche de la mer. Arrivée au Sénégal, j’ai habité tout d’abord à M’bour et finalement je passais beaucoup de temps à Dakar, parce que culturellement c’est à Dakar que tout ça se passe. Par ailleurs, Dakar parce que c’est une ville cosmopolite, grouillante, dynamique, où on trouve TOUT, il suffit juste de chercher, par exemple, il y a un supermarché avec des produits indiens, épices et autres… J’étais trop contente quand j’ai découvert cela… Il y a toutes sortes de restaurants bon marchés ou chics, avec des spécialités sénégalaises ou libanaises, ou de tous pays, des sushis ou Fajitas…