Aujourd’hui nous entrons en cuisine. Je vais essayer de vous donner l’eau à la bouche, d’ouvrir votre appétit mais surtout de vous donner envie de venir en terre Sénégalaise et savourer un thiebou yapp.
Le Thiebou yapp prononcé Ché bou yapp est un riz à la viande. Généralement préparé pour les grandes occasions cérémoniales telles que les mariages et baptêmes, c’est un plat apprécié de tous que nous pouvons aussi manger tous les autres jours.

 

Bienvenue dans notre cuisine. Notre cuisinière du jour, Ndéye, nous accompagnera dans les étapes de préparation de ce plat.
Alors que nous célébrons l’anniversaire de ma nièce, Ndéye s’apprête à cuisiner pour 30 personnes. Compte tenu de l’évènement nous avons décidé d’apporter une petite touche à notre Thiebou Yapp en y ajoutant du poulet.

ThiebouYapp1_72dpi_900px

Considérant le temps de préparation nous avions pris de l’avance.
Ndéye a préparé le nokoss avec grand soin. Le nokoss est l’assaisonnement qui regroupe toutes les épices piquantes, l’ail, le poivre, le sel et le piment écrasé. C’est donc le nokoss qui ajoutera beaucoup plus de saveurs au plat. Nous avions ensuite précuit le poulet et la viande la veille pour ne pas faire patienter nos invités.

 

Le jour j arriva !
Dans la cuisine nous retrouvons du riz, de la viande de bœuf, du poulet, des oignons, de l’ail, de la moutarde, des épices et le piment. Que serions-nous sans le piment ? Pour commencer nous mettons le riz à vapeur à l’aide d’un couscoussier cette étape facilitera la cuisson du riz dans la sauce.
En parlant de la sauce, c’est maintenant que le festival de saveurs commence!
C’est en ajoutant les oignons, quelques gousses d’ail, la moutarde et notre nokoss, épices piquantes, dans l’huile chaude que le thiebou yapp prend forme et laisse véhiculer sa bonne odeur, légèrement épicée, dans toute la maison et souvent chez nos voisins.
Nous ajoutons ensuite un peu d’eau, le poulet et la viande précuite la veille pour qu’il s’imprègne du jus de la sauce et y laisse les épices du nokoss sans oublier le piment.
Une fois que notre viande et poulet sont cuits c’est le moment de mettre la sauce appart. C’est a ce moment nous retirons quelques morceaux de viandes, de poulets et la sauce pour toutes les personnes qui voudront rajouter de la sauce sur leur riz.
Une fois que s’est fait, nous mettons le riz dans la marmite et nous laisserons le riz cuire avec la sauce du thiebou yapp avec quelques morceaux de viande et poulet.

 

Ndéye veille à fermer délicatement la marmite pour ne pas laisser les saveurs réveiller l’appétit de nos voisins.
25 min plus tard, en ouvrant la marmite une vapeur alléchante accompagnée de saveurs épicées, nous annonce que le plat est prêt. Ndéye prend alors une petite cuillère pour s’assurer que le riz est bien mou donc cuit.
Il est temps de servir le thiebou yapp.

Thiebouyapp3_72dpi_900px

Servir le thiebou yapp est aussi important que le préparer, place à la décoration du plat. Nous avons des crudités telles que de la tomate, des œufs mais aussi des petits pois, maïs et du persil. Nous allons donc décorer chaque plat que nous allons servir. Servir le riz d’abord, placer la viande et le poulet au milieu pour ensuite placer nos crudités de tel sorte à rendre le plat encore plus salivant.

 

En plus de cela nous servons le khogne. C’est le riz légèrement brulé en fond de marmite qui rendra votre bouchée tout aussi croustillante que délicieuse.

 

Au Sénégal, terre de la Téranga, terre d’hospitalité nous partageons souvent les repas ensemble autour d’un même plat en mangeant à la main ou avec une cuillère.
En famille, entre amis ou avec des invités de circonstance, manger ensemble autour d’un plat reste un moment de convivialité.

 

Avec la sauce arôme maggi à côté, je vous invite à venir manger!

Thiebouyapp2_72dpi_900px

 

Bon appétit !