“Larguez les amarres, filez de gares en bars. Du temple du savoir, j’ai filé vers mon art. Emploi sécurisé, contrat indéterminé, déterminé, j’ai choisi la liberté.”

Roots5

C’est sur ces paroles de Metzo Djatah -chanteur sénégalais-, que les frissons s’emparent de moi. S’emparent de tout d’ailleurs, de tous ceux qui ont du quitter la Mère Patrie pour espérer un avenir plus glorieux. Je dis bien Mère Patrie; étant libanaise de sang et d’origines; mes racines et mon berceau sont sénégalais. Mes camarades francais me demandent souvent: ” C’est comment le Sénegal?” Et là, ce sont tant de souvenirs vécus sur la Terre des baobabs qui refont surface; et aucun mot ne me vient à l’esprit pour décrire l’agréable chaleur du pays (quelque fois excessive, mais c’est ca l’Afrique!), les plages à portée de vue, le patrimoine historique mais toujours vivant de l’Ile de Gorée, l’eau transparente de l’Ilot Sarpant, les mangroves du Saloum; mais surtout la gentillesse, la simplicité et le respect inégalables du peuple sénégalais. Tellement de zones, de régions à découvrir et à partager avec nos familles et amis restés au pays de la Terranga.

Roots_2

 

Pays où “Inchallah” (Si Dieu le veut), est entendu à chaque coin de rue et prononcé à chaque fin de phrase, pays où la pauvreté est loin d’être oubliée, mais un pays où le sourire illuminé par les dents blanches des petits sénégalais restera toujours gravé.

 

Roots3

Roots_4

J’en profite pour remercier ma moitié qui m’a fait connaitre ces paroles simples certes, mais qui atteignent si rapidement mon coeur, ainsi que cette mélodie rythmée par le djembé et les cordes de la guitare de Djatah.

Roots5

 

Rym El Zein

Crédit Photo : Renna HAWILI et Carole SALEH