« Au printemps, Tipaza est habitée par les dieux et les dieux parlent dans le soleil et l’odeur des absinthes, la mer cuirassée d’argent, le ciel bleu écru, les ruines couvertes de fleurs et la lumière à gros bouillons dans les amas de pierres », écrivait Albert Camus dans ses Noces à Tipaza.

www.visiterlafrique.com tipaza algerie (6)

 

La première fois que je suis allée à Tipaza, c’était au printemps et Camus n’avait pas tort.  Les couleurs de la mer sont fascinantes. J’aurais pu admirer ses reflets pendant des heures. Impossible de ne pas être impressionnée par le nombre de nuances qui s’exposent à nos yeux. De l’azur, au bleu marine en passant par l’indigo et le magnifique turquoise, la mer méditerranée déploie tous ses charmes.

On comprend mieux pourquoi les Romains en avaient aussi fait leur demeure. L’endroit est un espace privilégié qui mêle le plaisir des yeux et le plaisir olfactif. La lumière y est unique, pour ceux qui aiment la photographie, il y a de quoi faire…

www.visiterlafrique.com tipaza algerie (2)

Le plus, c’est que la ville se situe seulement à une cinquantaine de kilomètres à l’ouest d’Alger. Les ruines romaines font la renommée de Tipaza et attirent donc les touristes étrangers, les diplomates et expatriés vivants en Algérie ainsi que les Algériens eux-mêmes. Ces derniers sont nombreux à venir d’autres wilayas pour visiter l’endroit. D’ailleurs, les enfants y font souvent des excursions avec leur écoles. Donc il n’est pas rare de tomber sur plusieurs cars qui déversent leurs flots de pré-adolescents.

Pour profiter du calme, réfléchir au milieu des ruines ou manger agréablement sur les terrasses à l’un des nombreux restaurants, je vous conseille de vous y rendre un jour de semaine ou bien très tôt le vendredi. L’accès aux ruines est à 80 dinars pour les adultes. A l’entrée, il y a un restaurant qui s’appelle le Romana et qui n’est pas mal du tout. Vous pouvez y manger du poisson frais puisque le port de Tipaza est à deux pas. Je recommande ce lieu pour l’accueil des gérants et la décoration qui est faite de maquettes de bateaux en bois, de bouées et d’encres. Il faut noter que ce restaurant est accessible même si vous ne voulez pas visiter les ruines, idem pour les boutiques de souvenir qui sont juste à coté.

www.visiterlafrique.com tipaza algerie (1)

Une fois dans les ruines, on passe le coin pique-nique, puis on s’avance vers l’amphithéâtre et vers un couloir où des colonnes sont disposées à droite et à gauche, la mer est juste en face. Sur cette voie,  prêtez attention à un homme aux cheveux blancs en face d’un arbre sculpté. Il s’agit de Djalloul, un artiste qui est là depuis « toujours », selon ses propres dires. Il nous explique que cela lui permet de présenter son travail et qu’il sculpte quelque fois chez les particuliers. A la fin de notre discussion, on décide de continuer notre ballade vers les temples et anciennes demeures. Ce jour là le vent est très fort et le sel marin balaie nos cheveux. En pleine mer, des vêtements déchirés sont collés aux rochers. Après plusieurs minutes de tergiversations, on se dit bêtement qu’un bateau a peut être fait naufrage mais selon l’anecdote marrante de l’un des gardes, des femmes balanceraient ces tissus dans l’eau pour jeter des sorts par amour, jalousie ou autre…

On arrive jusqu’à la fameuse stèle de Camus sur laquelle est gravée cette formule : « Je comprends ici ce qu’on appelle gloire : le droit d’aimer sans mesure ». On quitte ensuite les ruines en passant par le forum. On passe également par le port de Tipaza où plusieurs pêcheurs proposent des tours en bateau. Pas le temps de s’attarder car il reste le Tombeau de la Chrétienne à visiter.

www.visiterlafrique.com tipaza algerie (4)

En effet, entre Alger et Tipaza, il y a aussi le Mausolée royal de Maurétanie, communément  appelé le tombeau de la Chrétienne, qu’il faut absolument approcher de plus près. Le monument se situe dans la ville de Sidi Rached. De la haut, on voit la mer et les champs de culture de la plaine de la Mitidja. L’entrée est également payante (80 dinars) et quelque fois un homme vous proposera aussi de faire un tour en chameau pour 500 dinars.

Revenons au Tombeau, celui-ci est de forme cylindrique sur le bas avec un cône sur le haut. Quand on en fait le tour, on observe plusieurs portes sur lesquelles sont gravées de longues croix. A l’intérieur se trouve le tombeau de Cléopâtre Séléné, la fille de Cléopâtre et de Marc Antoine! Son époux, Juba II est enterré avec elle… Dommage, qu’il n’y ait pas de guide ou de documentations pour donner plus de détails sur l’histoire des lieux.

www.visiterlafrique.com tipaza algerie (3)