Notre-Dame d’Afrique c’est un peu la soeur algérienne de la Bonne mère de Marseille. Les deux  lieux de culte se font face de part et d’autre de la Méditerranée. De là-haut la vue est sublime. Et comme à partir de la Casbah, on pourrait croire que les bateaux marchands volent puisque selon la météo il peut être vraiment difficile de distinguer la mer du ciel.

 

La basilique de Notre-Dame se situe à Bologhine (autrefois le quartier Saint Eugène), dans l’ouest de la capitale. Elle surplombe le stade de football de Bologhine et le cimetière juif et chrétien de Saint-Eugène, qui sont tous deux visibles depuis l’immense parvis. De là-haut, on peut aussi observer la baie d’Alger et Bab El Oued.

Pour accéder au lieu de culte, on prend soit sa voiture (il y a un parking) soit un taxi, soit un bus qu’utilisent aussi les habitants qui habitent sur les hauteurs de Bologhine. La route est tortueuse et laisse déjà entrevoir ce que la vue sera d’en haut.

www.visiterlafrique.com notre dame eglise algerie (2)

Une fois arrivée, l’accès de la basilique est gratuit mais comme pour les autres églises les visiteurs peuvent faire un don en déposant de l’argent dans les boites en bois qui se situent à l’entrée.

A l’intérieur, le silence est lourd, l’ambiance est solennelle. Je m’y suis rendue un vendredi après-midi, il n’y avait pas d’office de prévu et peu de monde était là pour prier. Trois ou quatre personnes étaient assises sur les bancs en bois. Ce sont des étrangers, peut être des expatriés à en juger selon leur apparence et les langues parlées. En Algérie, la majorité de la population est musulmane et ce jour là, le peu d’Algériens qui entrent dans la basilique le fait par curiosité. Moi, y compris.

Bien que la communauté catholique ne soit pas importante dans le pays, Notre-Dame est toujours là, vivante et bien entretenue. Et par rapport à toutes les autres églises que j’ai pu visiter en Europe, le style de celle-ci détonne. En fait, c’est la première fois que je rentre dans une église aussi lumineuse. Ce qui me plait particulièrement ce sont les couleurs vives : du bleu, déjà présent à l’extérieur, du rouge, du vert sur les vitraux à l’intérieur. Et la fameuse formule qui fait la renommée du lieu et qui témoigne de l’entente entre les différentes communautés : « Notre Dame d’Afrique, priez pour nous et pour les musulmans ». Comme un témoignage du brassage culturel et des différentes populations qui ont cohabité en Algérie, la phrase est inscrite en français, en arabe et en berbère.

www.visiterlafrique.com notre dame eglise algerie (3)

A l’intérieur, les murs sont parsemés de céramiques, d’illustrations et de gravures. On constate que le lieu est consacré à la vierge Marie. Malheureusement, on m’a interdit de photographier à l’intérieur tant que des fidèles s’y trouvent. Donc je n’ai pas beaucoup de photos à vous montrer, mais si vous être vraiment curieux de découvrir ce lieu vous pourrez en consulter sur internet ou encore mieux, le visiter par vous même !

Le parvis est heureusement accessible à tout moment, je m’y suis même rendue en pleine nuit (ne pas y aller seule bien sur). Pour ceux qui souhaitent se reposer, plusieurs bancs sont installés sur la place. Des groupes de vieux et de jeunes viennent souvent y discuter pendant que des enfants courent et jouent un peu partout.

La basilique est ouverte aux visiteurs, tous les jours de 11h à 12h30 puis de 15 à 17h30.

www.visiterlafrique.com notre dame eglise algerie (4)