Quelques points essentiels :

La langue officielle est l’arabe. On y parle également français et anglais.

La monnaie est le dirham marocain. 1DH équivaut à 0.08941€.

Au niveau climatique, la période hivernale va de décembre en avril. Pendant la période estivale, les températures peuvent dépasser les 40 degrés. Pendant le printemps et l’automne, elles sont plus agréables.

En terme de décalage horaire il y a une heure en moins par rapport à la France.

Royal Air Maroc, Ryanair, Easyjet sont quelques compagnies aériennes proposant des vols directs pour Fès.

Aucun visa n’est exigé pour les ressortissants français. Cependant, un passeport en cours de validité est obligatoire pour entrer sur le territoire marocain.

Se loger à Fès :

La ville propose de nombreuses solutions d’hébergement : Dars (maisons) Riads (maisons traditionnelles avec jardins), Riads de charme, chaines hôtelières traditionnelles (Ibis, Sofitel,…)

Tout dépend du budget, de la proximité ou non avec le Centre-ville, de l’environnement.

Spécial coup de cœur pour la formule « séjour chez l’habitant » : certaines familles sont habilitées à recevoir des hôtes payants à leur domicile. Idéale pour les petits budgets, cette solution est également très conviviale et permet de créer des liens avec la famille d’accueil

Se déplacer à Fès :

Il existe à Fès un réseau de lignes de bus régulier et bien développé. Mais le moyen le plus simple reste encore de héler un taxi et de sauter dedans. Il existe deux types de taxi :

« Les petits taxis », de couleur rouge, à compteur, qui circulent uniquement dans la limite de la ville. Point important, ils ne peuvent transporter que trois passagers maximum.

« Les grands taxis », de couleur blanche, qui, eux, vont en périphérie de la ville (à l’aéroport par exemple), et qui ne peuvent transporter que quatre personnes maximum.

Bien sûr, il y a également l’option location de voiture.

 

Se restaurer à Fès :

La cuisine marocaine est délicieuse, relevée, épicée, odorante, colorée. Il existe un nombre impressionnant de restaurants, de gargottes pour répondre à cette richesse culinaire…

Spécial coup de cœur pour le Dar El Ghalia, magnifique restaurant situé dans le quartier Andalou de Fès (partie haute de la Medina) où j’ai dégusté un délicieux tajine de poulet aux amandes et au safran.

Pour varier les plaisirs, on peut également s’attabler au Fès Café qui est caché au fond du Jardin des Biehn…

Et puis il y a également les fameux « Gadas ». On désigne communément sous ce terme des petites gargottes où l’on déguste des spécialités culinaires d’Afrique noire : Tchep, Yassa pour le Sénégal, foufou et sauce graine ou attieke poisson pour la Côte d’Ivoire, Ndole pour le Cameroun.

On y mange très bien, en revanche il ne faut pas être à cheval sur son confort et sa tranquillité.

 

Visiter Fès :

La majorité des musées, des palais royaux, des mosquées est, hélas, interdite aux non-musulmans…

Il existe cependant quelques exceptions comme le musée Nejjarine ou musée des arts et des métiers du bois.

Il y a également l’incontournable Médina !!!!Pour une première visite mieux vaut bénéficier des services d’un guide assermenté qui vous aidera à mieux vous repérer dans ce labyrinthe.

Les tombeaux des Mérinides valent également le détour malgré qu’ils tombent en ruine. Situés tout en hauteur, il faut donc grimper pendant environ une vingtaine de minutes pour les atteindre. Ils offrent une vue époustouflante sur Fès notamment lorsque le soir tombe. En revanche il est déconseillé de s’y rendre seul…

La ville comprend également des quartiers et des souks qui sont classés selon leur activité principale. Ainsi,  le souk du henné comprend aussi bien du henné pur que différents produits cosmétiques dérivés du henné. Il en est de même pour le souk du savon noir ou le souk des épices.

Le quartier des potiers et celui des tanneurs sont également des hauts lieux de tourisme où l’on peut venir admirer ces artisans au travail et se procurer divers articles fabriqués sur place.

En revanche, si l’on est sensible aux odeurs fortes, le quartier des tanneurs est à éviter !!!

Il est également intéressant, lorsqu’on en a l’occasion, de louer une voiture et d’aller explorer les environs de Fès.

On peut ainsi découvrir Ifrane, véritable station de ski marocaine, à une heure de route de Fès,

Bhalil, à une trentaine de minutes de Fès et ses habitations troglodytiques très prisées par les touristes ou la petite station thermale de Moulay Yacoub située à 22 km de la ville de Fès.

 

Sortir à Fès :

A l’instar des grandes villes européennes, la ville nouvelle de Fès concentre de nombreux lieux de distraction tels que cinémas, centres commerciaux, discothèques…

 

Maïrah Moukoury Moulema 

Photo signée RawheaD Rex