Un très bon ami à moi, Ilyas, Marocain d’origine d’Erfoud dans la région du Sahara a organisé un des voyages les plus insolites de mon histoire au mois d’Avril dernier dans sa région. Nous étions un groupe de 17 amis prêts à l’aventure désertique !
Nous avons quitté de bon matin la belle ville d’Ifrane où nous sommes étudiants. Pour ceux qui ne connaissent pas Ifrane surnommée la petite Suisse, est un ville et commune urbaine du Maroc , comptant 30000 habitants et située dans le Moyen Atlas, à 1713 mètres d’altitude. Elle est le chef-lieu de la province d’Ifrane, dans la région administrative de Meknès-Tafilalet.
En 2013, la ville a été classée deuxième ville la plus propre au monde. Fini le petit cours de géographie, direction Erfoud dans le Sud Est! Le paysage était magnifique. Je n’ai jamais vu d’aussi beaux reliefs si précis comme taillés de main d’homme. Les couleurs, les arbres, le climat, un vent agréable me caressait les joues, le paysage se transformait de plus en plus à mesure que nous avancions. Il faut préciser qu’à l’origine Ifrane est une ville au paysage plutôt européen et très froid avec de la neige. Heureusement nous étions préparés avec des T-shirts et maillots de bains dans nos sacs a dos, vous imaginiez que nous avions hâte de changer de climat.
A peine deux heures de route plus tard, les filles du groupe, y compris moi, avons voulu faire un tour aux toilettes. Le chauffeur, très aimable d’ailleurs, a bien voulu faire une pause au milieu des montagnes magnifiques où il y a avait un petit restaurant sympathique style Western. Ce fut l’occasion pour moi de voir le plus grand taxi communal que je n’avais vu au Maroc. Il m’a fait penser aux fameux « Wôrô- Wôrô» de mon pays mais en plus grand.
 www.visiterlafrique.com sahara Maroc 3
Mais vite! A peine le temps de se soulager nous étions encore sur la route, un long chemin nous attendais jusqu’au désert. Le second arrêt fut encore au milieu de nulle part dans un bel endroit dont je ne me rappelle plus le nom. Un beau restaurant avec une vue à couper le souffle sur une plaine
qui semble avoir été un lac auparavant. Dans le creux de la plaine, un petit village avec des villageois sympathiques et curieux. Deux petits garçons ont particulièrement attirés mon attention. Ils avaient escaladés la pente jusqu’à nous et nous ont offert des petits chameaux fabriqués avec herbes sauvages: très touchant.
 www.visiterlafrique.com sahara Maroc
Après avoir repris la route, nous avons traversé un magnifique col de montagnes au milieu duquel nous avons vu comme apparaître d’un coup un lac d’une couleur bleue ciel et limpide absolument éclatante. Je me souviens encore en écrivant ces lignes de la tranquillité que m’inspirait cette vue captivante. Quelques minutes après et après d’abrupts virages dans les montagnes nous y étions!