Chaque semaine, découvrez 3 livres, d’auteurs africains, sélectionnés par notre communauté.

 

  • « La vie et demie » de Sony Labou Tansi 

« La Vie et demie », paru en 1979 aux éditions du Seuil, est un roman de Sony Labou Tansi. Toute la fiction se déroule dans un immense pays imaginaire d’Afrique, la Katamalanasie. C’est Sendo, un de nos abonnés basé à Paris qui nous invite à lire ce roman.

 

Resumé : Grandeur et décadence de la Katamalanasie, immense pays d’Afrique noire soumis à la plus sanglante, mais aussi la plus absurde des dictatures. Les morts n’y meurent jamais tout à fait, juste retour des choses puisque les vivants n’ont guère le droit d’y vivre. Si le constat de Sony Labou Tansi, pour drôle et réjouissant qu’il soit, peut paraître pessimiste, c’est qu’il décrit, au-delà du continent africain, le monde du prochain siècle : « Au fond, la terre n’est plus ronde. Elle ne le sera jamais plus. La Vie et demie devient cette fable qui voit demain avec des yeux d’aujourd’hui. »Visiterlafrique-BooksfromVA (2)La partie qu’il a souhaité partager avec nous :  » Les routes allaient dans trois directions, toutes : les femmes, les vins, l’argent. Il fallait être très con pour chercher ailleurs. Ne pas faire comme tout le monde, c’est la preuve qu’on est crétin « … Tu verras : les trucs ne sont pas nombreux pour faire de toi un homme riche, respecté, craint. Car, en fait, dans le système où nous sommes, si on n’est pas craint, on n’est rien. Et dans tout ça, le plus simple, c’est le pognon. Le pognon vient de là-haut. Tu n’as qu’à bien ouvrir les mains. D’abord tu te fabriques des marchés : médicaments, constructions, équipements, missions. Un ministre est formé – tu dois savoir cette règle du jeu – , un ministre est formé de vingt pour cent des dépenses de son ministère. Si tu as de la poigne, tu peux fatiguer le chiffre à trente, voire quarante pour cent. Comme tu es à la Santé, commence par le petit coup de la peinture. Tu choisis une couleur heureuse, tu sors un décret : la peinture blanche pour tous les locaux sanitaires. Tu y verses des millions. Tu mets ta main entre les millions et la peinture pour retenir les vingt pour cent.« 

 

Il est disponible sur Amazon ou la Fnac.

 

  • « Une si longue lettre » de Mariama Bâ

Résumé : « Une si longue lettre » est une oeuvre majeure, pour ce qu’elle dit de la condition des femmes. Au coeur de ce roman, la lettre que l’une d’elle, Ramatoulaye, adresse à sa meilleure amie, pendant la réclusion traditionnelle qui suit son veuvage. Elle y évoque leurs souvenirs heureux d’étudiantes impatientes de changer le monde, et cet espoir suscité par les Indépendances. Mais elle rappelle aussi les mariages forcés, l’absence de droit des femmes. Et tandis que sa belle-famille vient prestement reprendre les affaires du défunt, Ramatoulaye évoque alors avec douleur le jour où son mari prit une seconde épouse, plus jeune, ruinant vingt-cinq années de vie commune et d’amour. La Sénégalaise Mariana Bâ est la première romancière africaine à décrire avec une telle lumière la place faite aux femmes dans sa société.Visiterlafrique-BooksfromVA (1)Un commentaire d’une des abonnés : « je l’aime tant ce livreuuuuuhhhhh!!!!! Ca explique tant de subtilité sur la complexité de la société sénégalaise, la polygamie, sur l islam en Afrique de l ouest et comment chaque femme réagi différemment face à la mm situation. Et parfois aussi on ne réagi PAs comme on l’a toujours pensé de la théorie à la vie réelle. Livre trop riche. Auteur partie trop tôt. Sa vie nous apprend quil ne faut jamais douter de soi mm. Sinon nous risquons de priver l humanité de notre talent/richesse » – Nou.

 

La partie que notre abonnée a souhaité partager avec nous : « On ne prend pas rendez-vous avec le destin. Le destin empoigne qui il veut, quand il veut. Dans le sens de vos désirs, il vous apporte la plénitude. Mais le plus souvent, il déséquilibre et heurte. Alors, on subit. » Il s’agit d’une citation du livre.

 

Il est disponible sur Amazon ou la Fnac.

 

  • « Tribaliques » de l’auteur congolais, Henri Lopes 

Cette fois-ci c’est Tchonté Silué qui nous invite à lire ce recueil de nouvelles. Il est très compliqué de le trouver. Il s’adit du grand Prix littéraire de l’Afrique noire en 1971.

Resumé :  « Tribaliques » se compose de huit nouvelles qui sont autant de portraits qui dépeignent des individus et la société dans laquelle ils vivent. Huit histoires fortes, variées, qui, sans avoir l’air d’y toucher, abordent quelques problèmes essentiels de l’Afrique moderne et les passent au crible d’une critique toute de finesse et de discernement. Henri Lopes est né en 1937 à Kinshasa. Aprés avoir été à l’école primaire à Brazzaville et à Bangui, il a poursuivi ses études secondaires et supérieures en France où il a enseigné l’histoire. En 1965, de retour au Congo-Brazzaville, il passa rapidement de l’enseignement aux fonctions de ministre de l’Education nationale, ministre des Affaires étrangères puis Premier ministre. Il est, depuis 1980, sous-directeur général de l’Unesco, à Paris.

 

Il est disponible sur Amazon.

Visiterlafrique-BooksfromVA

Bonne lecture.