Le Cap (Kaapstad en afrikaans, Cape Town en anglais, iKapa en xhosa) est une ville d’Afrique du Sud, capitale provinciale du Cap-Occidental. Depuis 1910, Le Cap est également la capitale parlementaire du pays aux côtés de Pretoria (capitale administrative) et de Bloemfontein (capitale judiciaire). 

Entre ville et nature

 Baptisée en référence au cap de Bonne-Espérance situé à plus de 47 km au sud de son centre historique, la ville du Cap, fondée en 1652, est considérée comme la cité-mère d’Afrique du Sud.

Ville la plus australe du continent africain, elle est établie sur les rives de la baie de la Table. Ainsi bordée de part et d’autre par deux océans, l’Atlantique et l’Océan Indien et surmontée par « Table Mountain », la montagne de la Table la ville du Cap bénéficie d’un environnement hors du commun. Sa lumière, d’une pureté et d’une clarté rares, en font d’ailleurs l’un des lieux les plus prisés du monde par les réalisateurs et les photographes.

Visiterlafrique.com-tablemountainTable Moutain surplombe la ville

Le Cap jouit d’un climat méditerranéen. La période la plus propice à sa découverte est sans doute l’été (entre septembre à avril). Les journées y sont alors chaudes et sèches avec des températures avoisinant les 28 °C. L’hiver, qui se situe de mai à août bénéficie tout de même d’un climat doux et tempéré qui avoisine les 17 °C. De quoi profiter gaiement de toutes les activités que propose ce territoire hors du commun (alpinisme, deltaplane, parapente).

Avec ses nombreux bars et restaurants et son « Artscape » qui abrite l’  « Opera House » et le « Theater » du Cap, le centre-ville offre aussi de riches distractions. 
Shopping et dégustation de bons vins sont aussi quelques-unes des activités phares de cette capitale.

Visiterlafrique.com-Centre ville

Visiterlafrique.com -bar du centre ville

 L’une des incontournables adresses du centre-ville

Les vestiges d’un passé douloureux

La beauté de ce cadre ne doit pas faire oublier le passé et ses fantômes. Le système de l’apartheid qui a sévit en Afrique du Sud pendant près de 50 ans est encore cruellement présent dans les mémoires et partout dans la Ville. 
Reconstruits et tournés résolument vers l’avenir, les Sud-africains n’en oublient pas moins de rendre hommage à leur histoire et Le Cap continue de commémorer les vestiges de ce passé douloureux.

En témoigne l’île de Robben Island, véritable prison à ciel ouvert sur laquelle furent gardés captifs Nelson Mandela et tous les prisonniers politiques victimes et combattants du système ségrégationniste de l’apartheid.
Cette île, située 6,9 kilomètres au large du Cap n’est accessible qu’en bateau. Elle continue d’accueillir, chaque jour, de très nombreux visiteurs venus se recueillir sur ce lieu symbole de répression mais aussi de résistance et de libération.

La figure de celui qui fut toute sa vie considéré comme une icône et qui depuis sa mort il y a un an est élevé au rang de dieu y est encore bien présente.


Visiterlafrique.com -couloir de la prison de Robben island Visiterlafrique.com -Prison de Robben Island

Une réconciliation toujours en construction

Même si la fin de l’apartheid a permis la réconciliation des noirs d’Afrique du sud et des afrikaners, c’est bien deux communautés qui peuplent aujourd’hui cette ville. Au centre-ville, les afrikaners arrivés au Cap avant et pendant l’apartheid et les très nombreux expatriés occidentaux venus profiter du dynamisme exceptionnel qui caractérise cette ville. Et dans la banlieue, les sud-africains d’origine xhosa et zhulu, ainsi que les nombreux immigrés venant des pays limitrophes vivent pour la plupart dans des quartiers plus modestes ou des townships.

Cette différenciation à l’origine raciale est maintenue en l’état par des inégalités sociales et financières très importantes. L’accès à l’emploi et à l’éducation restent souvent inaccessibles aux populations les plus défavorisées.
Mais de part et d’autre, des initiatives se mettent en place visant à réduire ces inégalités. C’est le cas de Dance for all. Cette école de danse implantée en plein cœur du township de Gugulethu offre à ses élèves, sécurité et éducation et participe à leur épanouissement par le biais de la pratique de la danse.

Visiterlafrique.com Ecole Dance for all -2 Visiterlafrique.com Ecole dance for all1 jeunes élèves de l’école Dance for all

Retrouvez  le reportage complet sur kandidamuhuri.com, rubrique «rubrique Photographie ». Et puisqu’on parle danse, vous connaissez, vous, le nom des danses traditionnelles de l’Afrique du sud ? Elles sont nombreuses mais les plus connues sont la danse zulu et le mapuntsula. Cette dernière, pratiquée principalement dans les townships est très populaire chez les jeunes générations qui la pratiquent en club ou dans les rues et la mixent aux danses plus occidentales comme le hip-hop.

Visiterlafrique.comun jeune habitant de Gugulethu en pleine démonstration de mapuntsula

Entre deux cultures africaines et occidentales, Le Cap a toujours été et reste un territoire à la croisée des chemins. Un territoire bouillonnant, éclectique, intense et bien vivant !

Kandida MUHURI