C’est dans le cadre de la Biennale de l’art contemporain de Dakar, Dak’Art 2018 que vous aurez le plaisir de découvrir l’exposition de Moctar Ba au Centre culturel le château à Saint-Louis. « Au fil du temps » est une exposition qui juxtapose les espaces et les personnes du passé et du présent, un original jeu des temporalités. C’est ainsi qu’un skatteur explose de joie en s’appropriant des lieux d’une ville de Dakar qui ne cesse de muter sans pour autant perdre son identité.

 

Au fil du temps est une série de photographies qui a pour objectif de fournir un message simple : comprendre sur un coup d’œil le jeu des temporalités ! «Un simple indice du passé est parfois plus évocateur qu’un discours complet sur ce qui s’est déroulé dans un lieu » Cette phrase traduit bien l’envie de l’artiste de Moctar Ba de démocratiser aussi les photographies historiques.

Petite explication en deux exemples :

 

  • Deux clichés qui représentent une maternité en 1933 devenue aujourd’hui la maternité de l’hôpital le Dantec classée au patrimoine mondial de l’UNESCO. A côté de ces clichés, on pourra trouver une autre photo plus contemporaine cette fois-ci sur d’un skatteur qui explose de joie sur les mêmes lieux.

Pourquoi avoir mis ces photos ensemble? Qui sait peut-être des amateurs de skateboard sont nés dans cette maternité ? Et qui connaît le prochain nom de cette place premièrement baptisée place Auguste-Léopold Protet, rebaptisée ensuite place de l’indépendance ?

 

  • Une œuvre compare un jeune tirailleur sénégalais à Verdun en 1916 et un jeune sénégalais pratiquant du skate en 2018

Plusieurs questions encore de quel droit un jeune sénégalais est-il parti faire la guerre dans un autre continent ? Est-ce que sa mort a eu un impact sur cette génération de jeunes sénégalais ?

L’histoire est faite en ce moment, juste sous nos pieds, comme elle l’a été très longtemps avant nous et comme elle continuera au fil du temps.

 

Alors, un conseil courez voir l’exposition pour découvrir le talent de Moctar !

 

Un vernissage collectif avec d’autres services culturels et artistes de la ville de Saint-Louis se tiendra également le 8 mai 2018. Et si vous participez au Festival international de Jazz de St Louis, vous pourrez exceptionnellement admirer les œuvres en avant-première dès le 25 avril.

 

Sont associés à cette exposition le Bureau Technique de Coopération, l’ Agence Espagnole de Coopération Internationale pour le Développement (AECID), l’ Ambassade d’Espagne au Sénégal.

 

PS: En plus d’être photographe, Moctar est un de nos ambassadeurs à Dakar. Il partage régulièrement avec vous ses bonnes adresses dakaroises ICI. 

 

A propos de l’artiste

Moctar est né à Dakar le 30 avril 1989. Il est passionné de voyage et de cultures alternatives. Il a fait partie de la première génération de skatteur de Dakar. Adolescent, il s’est frotté au surf entre la compétition et la recherche de nouvelles vagues. Il longe toute la côte sénégalaise, mauritanienne et plonge à la découverte des fonds marins des îles de la Guinée-Bissau, l’archipel des Bijagos, puis il écrit ses premiers articles de voyage. Agrémentant ses papiers de photographies, il est aujourd’hui artiste photographe à part entière. Ses photos sur l’écologie ont été nominées parmi les meilleures photos artistiques par l’ambassade des États-Unis du Sénégal en 2016. Par ailleurs sa série photo sur les enfants Leboue a été exposée à Madrid lors du festival international de la photographie et de l’art visuel, PHOTOESPAÑA 2017. En décembre dernier, on a retrouvé sa série sur les nouveaux visages de la femme africaine aux 11e rencontres de Bamako, la Biennale africaine de la photographie.

Contact : (+221) 33 849 07 82. Fax: (+221) 33 842 74 93.