Un week-end, j’ai décidé d’aller me promener à Limbé, dans le Sud-Ouest du Cameroun. A mon arrivée, du fait du manque d’activités (il y a certes la plage mais aussi le zoo et le jardin botanique où j’étais déjà allée) j’ai donc pensé à visiter le site touristique de Bimbia.

J’en avais vaguement entendu parler comme étant l’ancien port d’esclaves… l’un des plus grands d’Afrique… Ah oui. Alors je me suis dit : « Ok faisons un tour ! Vu que ce n’est pas trop loin ».

Au début, on se perd. On prend la route de Seme Beach après Batoké. Et puis, après s’être renseignés, on fait demi-tour lol. C’est plutôt vers Down Beach.

Plusieurs minutes plus tard, on aperçoit enfin la plaque !

Le ciel n’est pas très ensoleillé, la route n’est pas très bonne. On décide de garer chez une autochtone et d’attendre des « bikes ». Cette mamie a accepté de bon cœur. Les camerounais sont généreux. 

 

www.visiterlafrique.me - Bimbia Cameroun

www.visiterlafrique.me - Bimbia Cameroun

 

Après avoir attendu les fameuses motos près de 40 minutes, on prend donc la route…. Tant bien que mal, on arrive au Rond-Point Bimbia et on tombe devant cette statue… (L’esthétique n’est pas top. J’ai même été un peu effrayée lol)

 

www.visiterlafrique.me - Bimbia Cameroun

Nous finissons par arriver à l’entrée du site.

www.visiterlafrique.com - Bimbia Cameroun

L’odeur ambiante, la fraicheur du vent et un étrange bruit de feuillages nous accueillent. L’ambiance vous oblige presque à nous taire. Sur près d’un kilomètre, le paysage est celui-ci….jusqu’aux escaliers. Il est dit que beaucoup y sont morts en trébuchant car ils  étaient enchainés. De plus, le pont a été reconstruit.

www.visiterlafrique.com - Bimbia Cameroun

 

www.visiterlafrique.com - Bimbia Cameroun

Enfin nous arrivons au marché. Lieu de vente d’esclaves aux enchères et pour beaucoup d’entre eux, point de non-retour.

www.visiterlafrique.com - Bimbia Cameroun

www.visiterlafrique.com - Bimbia Cameroun

Beaucoup d’objets de construction, de symboles non identifiés, incompris mais ils sont bien réels et ont surmonté le temps mais ne peuvent nous raconter d’histoire.

www.visiterlafrique.com - Bimbia Cameroun

Certains poteaux servaient à faire de l’huile de palme… certains servaient de pilier aux barrières dans lesquelles étaient contenues les esclaves destinés à la vente aux enchères.

www.visiterlafrique.com - Bimbia Cameroun

www.visiterlafrique.com - Bimbia Cameroun

Ne faites pas attention aux individus sur la photo lol. Une fois vendus, les esclaves étaient enchainés dans cet enclos en attente de leur bateau…

www.visiterlafrique.com - Bimbia Cameroun

Le biker a bien voulu servir de modèle…

www.visiterlafrique.com - Bimbia Cameroun

Ensuite cette porte…. Porte de non-retour, destinée uniquement aux esclaves…A l’époque, blancs et noirs ne partageaient guère les mêmes passages.

www.visiterlafrique.com - Bimbia Cameroun

La vie au quotidien était bien difficile pour eux… Un triste aperçu de leur réfectoire.

Ensuite petite reconstitution : case du chef, chaise du chef, chaise des épouses du chef etc…

www.visiterlafrique.com - Bimbia Cameroun

www.visiterlafrique.com - Bimbia Cameroun

Et toujours, beaucoup de symboles incompris…

www.visiterlafrique.com - Bimbia Cameroun

www.visiterlafrique.com - Bimbia Cameroun

Les esclavagistes, après leurs emplettes, repartaient par ici.

www.visiterlafrique.com - Bimbia Cameroun

 

www.visiterlafrique.com - Bimbia Cameroun

Les bateaux faisaient escale sur cette ile qu’on aperçoit au loin, avant de partir pour ne jamais revenir. J’en suis repartie extrêmement triste parce que beaucoup n’ont pas eu cette chance.

www.visiterlafrique.com - Bimbia Cameroun

www.visiterlafrique.com - Bimbia Cameroun

A l’issue de ce voyage dans le temps, un peu fortuit mais définitivement marquant, j’ai décidé d’organiser un deuxième voyage pour ceux qui auraient souhaité découvrir cet endroit qui nous rappelle véritablement une partie de l’histoire de notre pays et de l’humanité….

 

Vicky Renée NTAMAK.