Je m’appelle Audrey, j’ai 23 ans et je suis étudiante en architecture du paysage à Versailles. Cette année est mon année de diplôme. J’ai voulu mettre en avant le paysage africain pour ce travail personnel de fin d’étude.

Je me suis tournée vers le Bénin, pays natal de mon père. Plus précisément sur la ville de Cotonou, capitale économique du pays, et ce pour une durée de 1 mois. Ce voyage m’a permis de me questionner sur le rapport de cette ville à son environnement naturel. J’allais donc revenir après 21 ans vers une famille que je ne connaissais que par le biais du téléphone. Je suis arrivée à Cotonou tard le soir, mon cousin et sa petite famille m’ont accueillie avec un beau : “ bienvenue chez toi”. 

Cotonou est une ville qui m’a fascinée et où je me suis très vite sentie à l’aise. J’aime la flexibilité du transport avec les Zems et ce dynamisme continu. Il est agréable de voir les marchandes de rue qui marchent dans tout Cotonou et qui, au détour d’un virage ou d’une rue, t’ouvrent l’appétit. La sociabilité des béninois est marquante, il y aura toujours quelqu’un pour vous dépanner ou vous aider dans vos démarches. La culture africaine en somme. Quand il pleut, c’est une sorte d’apocalypse quotidienne les routes deviennent des petites lagunes. L’un des points clés de la ville est son   port dont le mur immense le sépare de la Ville. Et bien sur, il y a la plage qui se remplit et se vide selon les évènements.

Visiter l'Afrique - Cotonou Benin - Audrey Atchade P1180517

Visiter l'Afrique - Cotonou Benin - Audrey Atchade

Visiter l'Afrique - Cotonou Benin - Audrey Atchade P1180314

 

Awanou ! Pour ton prochain voyage vers cette belle Terre qu’est le Bénin, je te conseille ces quelques pistes :

  • Pour commencer ton séjour, va à la plage de Jidjrossé vers 16h le week-end si tu veux voir beaucoup d’animation cela te permettra de comprendre que la plage est le lieu public de Cotonou. Tu y repartiras ensuite en semaine, la plage sera alors presque déserte.
  • Pour l’aspect touristique je te conseille « bab’s docks ». Deux belges ont monté un petit coin de paradis caché derrière les mangroves où tu accèdes en bateau pour déboucher sur un lac superbe. Tu pourras y passer la journée, c’est un peu loin de tout sur la route de Ouidah.
  • Oui, il faut aller à Ouidah, pour la mémoire déjà et pour la magnifique route littorale plantée de cocotiers. En longeant la plage tu peux tomber sur les marchés de poissons fraîchement sortis de l’Océan par les pêcheurs.
  • Ne jamais prendre un Zem sans demander le prix. Il est préférable de demander des indications tarifaires par  » trajet type » aux personnes qui vous hébergent (Hotel, famille d’accueil etc) surtout si tu ne parles pas Fon 😉
  • Il est agréable de sortir de Cotonou afin de se perdre dans les campagnes béninoises. Par exemple, en direction de Porto Novo, tu traverseras les bas-fonds, les cultures de cocotiers et de palmiers…Tu y découvriras une végétation dense et luxuriante que l’on ne soupçonne pas en restant à Cotonou.
  • Pour un gouter rafraîchissant : un ananas coupé fourni avec pic apéritif pour 100 CFA ou un « paté » pour 50 CFA pièce. Résisteras-tu au klaxon des vendeurs de glaces et à leur petit chariot blanc!
  • Tu devras gouter à l’ananas râpé. Tu portas faire cela toi même. C’est très simple et c’est à déguster très frais.
  • Bien sur, il faut aller manger de l’igname pilé et sa sauce arachide au maquis de Gbegamey.  Tu y prendras aussi un Pom-Pom si tu ne connais pas déjà !
  • Si tu veux manger rapidement tu as pas mal de vendeuses vers le Port, elles sont toujours présentes pour les dockers. Il y en a pour tous les goûts et les prix sont en fonction des quantités.
  • Je te conseille d’aller voir l’ancien Phare de Cotonou qui sera ton belvédère. Tu y auras une belle vue sur la ville. Il te faudra demander la permission au gardien avant de monter.
  • Le marché Dantokpa est à voir en week-end et en pleine semaine, tu y trouveras tout ce dont tu as besoin : gari, tapioca, bissap, poulet mais aussi chaussures, vêtements et bijoux. Profites en pour aller vers le côté des fripes en longeant la lagune (oui elle est très sale mais ça va changer). Il faut savoir qu’un projet d’aménagement des berges est en cours donc c’est un espace à voir avant le changement radical.
  • Tous les guides touristiques te parleront de Ganvié mais il est préférable de partir de Sô-Ava. Tu seras conduit en pirogue ou barque par des locaux et le prix sera d’environ 500 CFA pour 2h (mieux que les 1500 CFA annoncé par le ministère du tourisme). Un petit conseil, on évite les photos à tout va à Ganvié, c’est très mal perçu.
  • Si tu peux aller à Porto Novo il te faut aller voir le centre Songhai. Ce centre de recherches se base sur un cycle de production durable. C’est aussi un centre de formation pour une nouvelle gestion de l’agriculture adaptée aux spécificités africaines. Un grand potentiel économique pour l’Afrique.
  • Près de la mosquée de Cotonou, tu trouveras une large gamme de tapis colorés en plastiques tissés main. Ils sont très souples donc il est très facile de les ramener dans une valise.
  • Pour finir ton séjour, je te conseille d’aller à « Label Bénin » (rares sont les zens qui connaissent) pour y acheter quelques souvenirs. Tu y trouveras le sodabi, un large panel de sirops au gingembre, tamarin, baobab et toutes les spécialités béninoises.

 

 

Visiter l'Afrique - Cotonou Benin - Audrey Atchade P1180017

Bon voyage !

Audrey