Au cours d’un de mes périples dans cette région du sud-ouest que j’affectionne particulièrement, j’ai eu à découvrir la ville d’Idenau (lire Idénao). Pour y accéder, il suffit de continuer sur la route qui vous a mené à Seme beach (voir article « Une journée à Limbé ») pendant une quinzaine de kilomètres en direction d’Idenau. La route est bordée de paysages d’un vert si luxuriant que mes souvenirs en sont encore tapis !

 

Idénau, une ville à priori si petite (environ 30000 habitants) qu’elle ne mérite pas nécessairement d’être connue. Cependant, son authenticité m’a fascinée. J’apprécie davantage les petites villes à priori sobres, presqu’insignifiantes mais authentiques, plutôt que les grandes métropoles souvent trop parées à mon goût.

Vacances-LIMBE-17-07-10-suite-089-800x390

Idenau est une ville côtière, à la frontière avec le Nigéria. Elle est à 15 km à peine de Limbé. Son sol noir, du fait de la proximité avec le Mt Cameroun, est très fertile et donc propice à l’agriculture.

La ville dispose d’un port maritime débordant d’activités commerciales, où se côtoient nigérians, ghanéens, camerounais et autres habitants du golfe de Guinée. Elle est riche de ce commerce de denrées alimentaires comme le « eru » (lire éro) dont les nigérians sont de fidèles consommateurs. Sans oublier évidemment le commerce de produits issus de la pêche.

 

A l’entrée de la ville, l’on traverse un pont très étroit et assez vétuste, quand bien même fréquemment emprunté par les villageois. Il a été construit à l’époque coloniale allemande et a été rebaptisé pont Bibundi. Plus loin, on accède à la plage sur laquelle reposent d’innombrables pirogues, à côté desquelles les marchands bradent du poisson frais et autres produits de la mer. Le charme de la ville réside à mon sens dans le style « dégradé » des cabanes de pêcheurs qui rappellent une certaine simplicité dans leur mode de vie.

Vacances-LIMBE-17-07-10-suite-099

Vacances-LIMBE-17-07-10-suite-097

C’est en cela qu’Idenau est quelque peu touristique : son marché, son vieux pont, et surtout les bateaux amarrés, qui attendent des passagers, afin de les transporter pour diverses destinations.
A quelques kilomètres du village, coulent les chutes de Bomana, magnifiques chutes d’eau au pied du Mt Cameroun, cachées au cœur de la foret. Rien de plus simple pour y accéder : si vous êtes en voiture, hélez un moto-taxi et demandez-lui (en pidgin : Bomana falls) de vous y conduire moyennant généreuse rétribution bien sûr (un billet devrait suffire 😉 ).
Les chutes peuvent être approchées d’assez près. Vous serez submergés à la fois par le calme profond où seul le bruit intense de l’eau se fait entendre et par la majestuosité du lieu.

Vacances-LIMBE-17-07-10-suite-095

Vacances-LIMBE-17-07-10-suite-098