Sénégalaise que je suis, les taxis qui s’amassent dans les grandes villes du monde ne m’impressionnent plus. Que ce soit à New-York ou à Dakar, la vision des très nombreuses voitures jaunes est devenue une formalité. J’avais entendu dire qu’au Bénin, c’est le moto-taxi qui régnait. J’étais prévenue mais je ne m’attendais absolument pas à ce que j’ai vu quand j’ai atterri à Cotonou la semaine passée. A gauche, à droite, devant, derrière… PARTOUT ! Les « Zémidjans » ou « Zems » comme on les appelle sont absolument partout. « Zémidjans » signifie « Emmène moi vite » en fon, le dialecte local. Ces moto-taxis populaires au Bénin sont le moyen de transport le plus utilisé. Au début, je me suis dit que c’était tout de même un transport plutôt égoïste dans la mesure où il est difficile d’imaginer prendre le « Zems » en bande avec 2-3 potes. Mais c’est mal connaître le Béninois visiblement. Assise dans la voiture de mon hôte, sur la route de Cotonou à Porto-Novo, j’ai vu des Zems transportant 1,2,3 voire 4 personnes ! Incroyable. Des pistes « cyclables » ont été aménagés pour le Zem, ce qui n’empêche pas les chauffeurs d’emprunter la voie automobile de temps à autre, histoire d’avancer plus vite.

L’avantage, c’est que les Zems vous dépose à l’endroit où vous souhaiter aller, quitte à s’aventurer dans les ruelles, et ce quelque soit l’heure et l’état des routes. Contrairement aux taxis classiques à quatre roues qui se contenter de vous lâcher à peu près à l’endroit indiqué. Mon amie béninoise m’a raconté que le port du casque avait été rendu obligatoire il y a quelques années mais que cette réforme avait été supprimée depuis.

Ce phénomène m’a d’abord énormément surprise/choquée puis finalement amusée. Et après 5 jours passés entre Cotonou et Porto-Novo, j’en reste encore bouche bée. Il faut le voir pour se rendre compte de l’ampleur du truc.

Visiter l'Afrique - Benin - Zems 2

Visiter l'Afrique - Benin - Zems 5

Visiter l'Afrique - Benin - Zems 4

Visiter l'Afrique - Benin - Zems 3

Syra